USA : un typosquatteur écope de 164,000$ d’amende

Sécurité

Le crime ne paie pas

Cet individu nommé John Zuccarini avait déjà été condamné à une amende de 2 millions de dollars, mais cela ne l’a pas empêché de poursuivre son activité illégale.

Le typosquatting est une pratique qui consiste à acheter des noms de domaines proches d’un site existant. Pour cela, il suffit de modifier une lettre sans que cela soit visible, par exemple en achetant VVindowsupdate.com (avec deux V plutôt qu’un W).

Bien entendu, cette pratique est interdite, et les registres qui donnent l’autorisation d’exploiter un nom de domaine surveillent les dépôts d’URL et ils signalent les dérives. Mais malgré ces précautions, certains typosquatteurs passent à travers les mailles du filet.

Selon Outlaw.com, John Zuccarini est une “sommité” en la matière. Sa première condamnation pour typosquatting remonte à 2001. À l’époque, on lui reprochait d’avoir déposé plusieurs centaines de noms de domaines proches d’URL authentiques.

Parmi les variantes imaginées par Zuccarini l’on trouvait une quinzaine de variantes autour du thème cartoonnetwork.com et pas moins de 41 autour du nom de la chanteuse Britney Spears.

Pendant un temps, les internautes qui cherchaient des informations sur la chaîne de télévision cartoonnetwork ou sur la pop star américaine, finissaient sur un des nombreux sites de Zuccarini. Une fois ces derniers piégés, Zuccarini les bombardait de publicités pour des sites pornographiques explique dans un communiqué la FTC, à l’origine de la plainte.

En mai 2002, la justice américaine a réclamé 1,8 million de dollars à Zuccarini. Un an plus tard, il était accusé de typosquatting et de possession d’images pédopornographiques. Finalement, il a été condamné à 30 mois de prison.

Dernier rebondissement en date de cette affaire, la FTC a annoncé que Zuccarini allait devoir passer à la caisse. Et la douloureuse, d’un montant de 164.000 dollars devrait calmer l’intéressé.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur