USA : Verizon va s'emparer de Alltel pour $28 milliards

Cloud

La concentration dans les télécoms aux USA n’est toujours pas achevée

Des deux côtés de l’Atlantique, c’est le retour des grandes manoeuvres dans les télécoms. Alors que France Télécom est sur le point de déposer une offre sur TeliaSonera la valorisant à 27 milliards d’euros, on apprend ce jeudi que l’américain Verizon Wireless a conclu un accord pour racheter Alltel. Montant de l’opération : 28,1 milliards de dollars en cash !

Ce rachat devrait faire de Verizon Wireless, qui est détenu à 55% par l’opérateur américain Verizon et à 45% par le britannique Vodafone, le premier opérateur américain de téléphonie mobile en nombre d’abonnés, devant le leader actuel AT&T. Ils sont suivis de très près par Sprint-Nextel et T-Mobile USA.

Le prix d’achat se décompose en un versement de 5,9 milliards de dollars pour racheter les actions Alltel et en une reprise de la dette de la société acquise pour 22,1 milliards de dollars.

Verizon Wireless a précisé qu’il espérait réaliser des synergies de plus de 9 milliards, avec des économies de 1 milliard dès la deuxième année après la fusion.

La concentration des télécoms US continue donc à marche forcée. Alltel, 5e opérateur du pays était passé sous la coupe du fonds Texas Pacific Group et de la banque d’affaires Goldman Sachs en mai 2007 pour 27,5 milliards de dollars. Les deux anciens propriétaires perdent donc 600 millions de dollars dans cette aventure.

Alltel est un opérateur qui affiche une des meilleures couverture géographique du pays. S’il est cinquième au niveau national, le groupe affiche la première place en milieu rural. Il compte 13 millions d’abonnés.

En juillet dernier, c’est AT&T qui s’emparait de Dobson Communications pour 2,8 milliards de dollars en cash. Dobson dessert essentiellement les zones rurales des États-Unis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur