Uwe Neumeier, Fujitsu : « C’est le business qui définit le datacenter »

CloudDatacenters

L’approche serveur et datacenter de Fujitsu est un parcours en 5 étapes pour passer de l’optimisation et la virtualisation aux architectures de références et solutions intégrées, préambules au Cloud.

Comme Hervé Garnousset, directeur général de Fujitsu France, que nous avons rencontré lors de Fujitsu Forum qui vient de se tenir à Munich (lire Hervé Garnousset : une croissance à deux chiffres en France), Uwe Neumeier, vice-président Server Systems International Business de Fujitsu, l’affirme : le japonais a enregistré des « progrès majeurs en France ».

Cette évolution positive sur un marché bien mal en point, c’est au datacenter que le groupe le doit. Fujitsu profite d’abord de « l’extension des datacenters » en Europe. Mais pas seulement… A- delà de son catalogue matériel, avec une nouvelle famille de serveurs annoncée en septembre dernier, c’est également dans son approche du marché et des métiers qu’il a trouvé un relai de croissance.

« Chaque marché est différent, rappelle Uwe Neumeier. C’est pourquoi nous adaptons notre ‘go to market’ pays par pays. Avec une règle : c’est le business qui définit le datacenter. Comment nous engageons-nous avec nos clients ? Nous commençons par discuter. Nous démarrons avec une approche traditionnelle, dans laquelle la virtualisation devient une stratégie. Notre stratégie est à 5 niveaux (voir le schéma ci-dessous). Nous devons comprendre l’un avant d’évoluer vers le suivant. La question est de savoir où placer le curseur ? »

Fujitsu 5 etapes

De la consolidation au Cloud

Les 5 étapes évoquées sont autant de jalons qui doivent mener l’informatique de l’entreprise de la consolidation au Cloud. Et faire évoluer la relation de l’entreprise avec le fabricant et ses partenaires  : du matériel Fujitsu au Cloud Fujitsu, hébergé bien évidemment dans les datacenters du japonais (lire Daphné Alecian, Fujitsu : « Des datacenters pour un cloud humain »).

Uwe Neumeier, Vice-Président Server Systems International Business de Fujitsu
Uwe Neumeier, vice-président Server Systems International Business de Fujitsu

Fujitsu s’appuie donc sur son portefeuille d’équipements, de solutions et de services pour évoluer dans sa stratégie avec ses clients. Les trois premières étapes – consolidation et rationalisation ; virtualisation et standardisation ; datacenter partagé et virtualisation distribuée – sont classiques. Elles concernent les équipements matériels et leur optimisation, les technologies d’hyperviseur pour la virtualisation, le support de l’infrastructure et sa gestion.

Les deux étapes suivantes sont autrement plus innovantes et dynamiques, avec l’introduction du Cloud, de sa flexibilité et de la fourniture de ressources à la demande. La mission de Fujitsu change, le service ‘IT-as-a-Service’ devient essentiel. Le japonais devient fournisseur de cloud privé, public ou hybride.

Transformer la proposition de valeur

Au sein du catalogue des solutions de Fujitsu, l’approche technologique se transforme, tout comme les propositions de valeur. Tout d’abord avec des architectures de référence, pré-définies et validées, qui réduisent les délais d’implémentation et les risques, tout en restant hautement configurables afin de répondre aux besoins particuliers. Une autre approche majeure porte sur les solutions intégrées, pré-dessinées, pré-configurées, pré-installées dans les usines du fabricant. Un véritable catalogue ‘IT-as-a-Service’.

Fujitsu vers cloud

«Nous construisons des systèmes intégrés, avec des composants dans le datacenter, pour répondre aux besoins de nos clients, commente Uwe Neumeier. Nous proposons des solutions d’architectures de référence pré-testées et validées, adaptées aux challenges des business. Notre mission est d’assurer l’adoption du scénario optimum. »

Pour la plupart des entreprises, le parcours reste complexe. Le passage des composants informatiques aux services Cloud impose un changement de modèle. Et pas seulement économique (du Capex à l’Opex). L’influence de Fujitsu et de ses partenaires devient alors essentielle au franchissement des niveaux ‘IT-as-a-Service’. Ce n’est donc pas une surprise si le business du japonais se partage désormais à parts presque égales entre le matériel et le service. Et que ce soit ce dernier qui enregistre la progression la plus sensible.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur