Vanco : un bond de 30 % en six mois

Cloud

L’opérateur de réseau virtuel poursuit sa montée en puissance

En six mois, de février à juillet, l’opérateur de réseau virtuel Vanco a engrangé 172 millions d’euros de nouveaux contrats, soit 30 % de plus que ceux qu’il avait en portefeuille, après dix huit années d’activité.

Un bond dû surtout à Ernst&Young, qui a en effet signé la première commande de plus de 100 millions de dollars aux Etats-Unis. “Les grands comptes nous voient désormais comme un acteur global”, commente Allen Timpany, le président fondateur.

En six mois, Vanco est ainsi passé de 200 à 400 sites raccordés et supervisés en Chine. Après Swisscom, Deutsche Telekom l’a chargé de raccorder en DSL tous ses clients à l’international.

En France, sa notoriété spontanée/assistée auprès des DSI est aujourd’hui meilleure qu’outre Manche (80 % contre 74 %) ! Il vient de remporter, face à Orange, l’interconnexion de 14 sites du groupe France Mutuelle et la mise en convergence SIP d’un premier lot de 200 utilisateurs.

Pour la première fois, Vanco figure également parmi les cinq leaders du Magic Quadrant de Gartner?

Pour accélérer les déploiements, les liens DSL peuvent maintenant être secourus sans surcoût sur des connexions 2,5-3G, à la place du RNIS. Six cents sites en profitent déjà à travers l’Europe. Suite à une négociation directe avec Orange, les incidents DSL sont résolus en deux heures, au lieu de plusieurs jours.

Vanco, qui interconnecte les services MPLS de 25 opérateurs, a aussi amélioré sa QoS en combinant le MPLS NG de Juniper Networks et l’architecture PBT (Provider Backbone Transport) de Nortel. Il se dispose enfin à intégrer les systèmes de téléprésence du marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur