Pour gérer vos consentements :

Veeam esquisse un modèle all inclusive sur Azure

Vraiment all inclusive ? Veeam tend à présenter ainsi son offre Data Cloud Vault. Il en avait officialisé la disponibilité générale fin mars et vient d’en faire une démonstration publique lors de la VeeamON.

Veeam impose une politique d’usage raisonnable

Ce STaaS hébergé sur Azure suit un modèle de licence fixe. On paye selon la capacité de stockage (par To). Les frais de lecture, d’écriture et de restauration sont inclus.
Le service est toutefois soumis à une politique de fair use. Celle-ci autorise à restaurer « jusqu’à 20 % des données stockées sur une période d’un an ». Les récupérations au-delà de cette limite sont facturées en arriérés au mois le mois, par tranche de 100 Go.

La tarification varie selon la plaque géographique on on souhaite stocker ses backups. Hors taxes et surconsommations, il faut compter 60 $/mois/To sur la région Amérique du Nord. C’est 62 $ en Asie-Pacifique, 74 $ en EMEA et 85 $ en Amérique latine. Souscription et facturation se déroulent sur la marketplace Azure.

Stockage chaud pour le moment

Pour le moment, la solution utilise le niveau d’accès chaud du stockage Blob Azure. Veeam promet de l’étendre aux classes de stockage froid et archive.

On aura relevé l’absence de gestion des backups non chiffrés. Et l’impossibilité de désactiver l’immutabilité. De même, on ne peut utiliser Data Cloud Vault ni comme source de sauvegarde de données non structurées, ni comme dépôt pour les plug-in Veeam pour applications d’entreprise.

Les agents Veeam pour Windows et Linux gèrent Data Cloud Vault à partir de la version 6.1.2 (2.1.2 sur Mac). Mais ils ne prennent pas en charge l’immutabilité en cas de connexion directe avec les dépôts.

La solution s’inscrit dans l’offre Veeam Data Cloud (ex-Cirrus by Veeam), qui comprend aussi du BaaS pour Azure et Microsoft 365.

À consulter en complément :

Veeam finalise le support de Proxmox, alternative à VMware
De syslog à Yara, comment la sécurité évolue chez Veeam
Sauvegarde et restauration : les forces en présence sur ce marché
Cohesity absorbe le coeur d’activité de Veritas

Photo d’illustration © solarseven – Shutterstock

Recent Posts

Apple Pay : l’UE valide l’ouverture à la concurrence sur les iPhone

La Commission européenne approuve la proposition d’Apple permettant à des concurrents de proposer des solutions…

3 heures ago

Que d’eau ! Les engagements d’AWS pour en économiser

AWS entend devenir « water-positive » pour 2030. Que recouvre cet objectif ?

24 heures ago

PC : le marché renoue avec la croissance au deuxième trimestre

Après sept trimestres consécutifs de baisse, le marché mondial des PC traditionnels affiche un rebond…

1 jour ago

Le CISPE et Microsoft trouvent un accord : et maintenant ?

Le CISPE s'est engagé à retirer sa plainte contre Microsoft. Quelle monnaie d'échange le groupe…

1 jour ago

Silo AI, une nouvelle prise pour AMD dans le vivier européen de l’IA

Après avoir acquis Mipsology en France, AMD s'empare de Silo AI, tête de pont de…

1 jour ago

Microsoft tancé sur la fin des connecteurs Office dans Teams

Microsoft va supprimer les connecteurs Office pour Teams au profit des workflows Power Automate. Délai…

2 jours ago