Vente de SFR : Vivendi actionne le compte-à-rebours

Réseaux
SFR bus 4G

Stimulé par l’intérêt que montre le marché pour SFR, Vivendi accorde deux jours aux candidats pour déposer les dossiers de rachat.

L’intérêt que montre le marché à la reprise de SFR pousse Vivendi à accélérer la clôture du dossier. Le groupe de média aurait fixé à mercredi 5 mars 20 heures la limite de dépôt des dossiers de candidature, selon une information révélée par LeMonde.fr.

Deux jours pour racheter SFR

Cette accélération soudaine du traitement de l’affaire vise potentiellement Bouygues à concrétiser son offre pour SFR. Le groupe de BTP a montré son intérêt pour la filiale de Vivendi dont l’acquisition lui permettrait d’éviter d’avoir à s’allier à Free sur un marché des télécoms qui amorce sa concentration en France.

A ce jour, seul Altice, actionnaire principal de Numericable, aurait déposé une offre ferme pour la reprise de SFR. Celle-ci valoriserait l’opérateur à hauteur de 15 milliards d’euros environ dont Vivendi conserverait 32% du nouveau groupe et plus de 50% pour Altice qui verserait 5 milliards d’euros. En accélérant le traitement du dossier, Vivendi espère probablement améliorer cette valorisation.

Free ne veut pas se précipiter

D’autant que d’autres acteurs s’intéressent au dossier. Selon le quotidien du soir, le fonds d’investissement CVC Capital Partners, propriétaire de Sunrise (deuxième opérateur mobile suisse) étudierait également l’affaire. Iliad/Free, pour sa part, ne serait pas prêt à ce stade à formuler une offre de reprise, bien que potentiellement intéressé par l’opération, toujours selon le quotidien.

Alors que Vivendi visait l’introduction de SFR en Bourse pour juin prochain, l’insistance de Numericable à se rapprocher du deuxième opérateur mobile français pousse finalement le groupe de média à accélérer sa sortie du marché des télécoms en France (notamment). Mais le délai imposé pour mettre en œuvre cette sortie laisse peu de temps aux candidats pour approfondir leur réflexion sur le dossier. Ce qui aurait pour effet de favoriser la seule offre déjà déposée.


Lire également
Altice met la main sur Numericable.. et rêve de SFR ?
Chiffre d’affaires en recul, SFR lorgne du côté de Numericable
Vivendi se sépare de SFR


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur