Les ventes de PC repartent à la hausse… grâce aux tablettes

PCPoste de travailTablettes

Avec une croissance de 75 %, les tablettes comptent aujourd’hui pour 22 % des ventes globales d’ordinateurs au deuxième trimestre 2012, selon Canalys.

Les livraisons mondiales de PC ont bondi de 12 % sur le second trimestre 2012 par rapport à la même période en 2011, selon Canalys. À noter que, contrairement au Gartner ou à IDC, le cabinet d’étude intègre les tablettes dans ses résultats. D’où le chiffre de croissance euphorisante avancé.

Dans les détails, les iPad et autres ardoises électroniques viennent clairement compenser (ou concurrencer, selon les points de vue) la chute des ventes de PC. Les tablettes profitent d’une croissance de 75 % à 24 millions d’unités. Ce qui représente aujourd’hui 22 % de l’ensemble des ventes d’ordinateurs.

C’est comme cela qu’Apple se retrouve en tête du peloton des fabricants, avec une part de marché mondiale globale (tablette et notebook) estimée de 19 %. « Il y a maintenant une large base d’acheteurs de remplacement qui veulent simplement posséder le dernier produit Apple, et la décision de poursuivre des livraisons d’iPad 2 à des prix inférieurs à permis l’arrivée dans le giron d’Apple de nouveaux clients, par exemple dans l’éducation », commente l’analyste de Canalys Tom Evans cité par ChannelBiz.fr.

Asus arrive en force

Si Samsung s’impose comme le leader des fabricants de tablettes sous Android au deuxième trimestre, en faisant plus que doubler ses livraisons de Galaxy Tab en un an, c’est Asus qui a gagné les plus grosses parts de marché au cours du trimestre. Particulièrement aux USA avec le lancement du TF300 à un prix inférieur à 400 dollars. Le Taïwanais se positionne comme le troisième plus grand vendeur de tablettes.

Une position qu’il devrait maintenir, voire renforcer, avec la Galaxy Nexus 7. « Joindre ses forces avec Google pour produire un Google Nexus 7 sous les 200 dollars va permettre de renforcer le rôle d’Asus sur ce marché, commente Chen Tang, analyste chez Canalys également. Amazon doit maintenant lancer un remplaçant plus puissant pour le Kindle Fire, et étendre son influence à l’international, faute de quoi sa tablette est promise à l’échec commercial. » Au cours de la période étudiée, Amazon aurait vendu autour de 500.000 Kindle Fire. Des ventes en baisse par rapport aux trimestres précédents.

En revanche, les ventes de PC poursuivent leur chute libre avec 85 millions d’unités (selon nos calculs de déduction, Canalys n’avançant aucun chiffre). D’autant que les ultrabooks, nouvelle génération de notebooks ultra-fins et à l’autonomie poussée (sur le papier), n’ont pas atteint un niveau de prix poussant à l’achat. Résultat, les PC (desktop et portables) ne constituent plus que 73 % des ventes globales chez Canalys.

Lenovo poursuit sa progression

Dans ce marasme, le chinois Lenovo continue de tirer son épingle du jeu en profitant de son immense marché local et celui des pays émergents. Avec 13,15 millions d’unités vendues, il est à deux doigts de rattraper HP. Le numéro 1 des vendeurs de PC (hors tablettes) a écoulé 13,55 millions d’ordinateurs. Contre 15,28 millions un an plus tôt. Sa part de marché tombe à 15,5 %, contre 12,1 % pour son plus proche concurrent asiatique. Néanmoins, après s’être concentré sur des questions internes, et avec la nouvelle division Printers et Personal Systems (PPS) largement en place, une période de stabilité doit permettre à HP de retrouver son élan, commente Canalys.

L’avenir de l’industrie dépendra en partie de l’attitude de Microsoft et l’arrivée de Windows 8. L’analyste pense que le nouvel OS n’aura pas d’incidence sur la chute des ventes de PC (et les parts de Microsoft) avant le 3e trimestre 2013. Car les utilisateurs ne pourront profiter pleinement de Windows 8 que s’ils achètent des PC avec écrans tactiles. Ce qui fera flamber le prix d’achat. C’est pourquoi Canalys invite la firme de Redmond à subventionner ces appareils à hauteur de 50 à 100 dollars.

Quant à Surface, la tablette que Microsoft entend lancer en son nom propre, « les informations disponibles à ce jour suggèrent que les prix des deux seront trop élevés pour conquérir des parts de marché significatives, tandis qu’une approche de vente directe n’est pas pertinente. Nous nous attendons à ce que les ventes des tablettes Surface aient un impact similaire sur l’industrie informatique à celui du Zune dans les baladeurs musicaux. » Autrement dit, aucun.

Crédit photo : © Goodluz Fotolia.com


Voir aussi
Dossier Silicon.fr – Windows 8, en images


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur