Vénus Express, mission accomplie pour Alcatel

Régulations

La sonde d’exploration scientifique est partie de Baikonour et se dirige vers la planète Venus. Un nouveau succès pour Alcatel

Alcatel Space, qui a fusionné avec l’italien Aliena Spazio pour fonder

Alcatel Alenia Space en juin dernier (lire nos articles), confirme son savoir-faire dans l’exploration spatiale scientifique, avec le lancement de Vénus Express. Cette sonde spatiale, financée par l’Agence Spatiale Européenne (ESA), et dont le lancement vient d’être effectué sur le cosmodrome russe de Baikonour, est l’instrument d’une mission de 500 jours en orbite autour de Vénus. Après un voyage stellaire de 153 jours, Venus Express sera capturé par l’attraction de la planète, puis mettra 5 jours pour tourner autour de ses pôles. Sa mission ne s’arrêtera pas là, et se prolongera par l’observation du sol de Vénus. La technologie retenue pour Venus Express est la même que pour Mars Express, autre sonde assemblée par Alcatel. L’instrumentation de bord a simplement été mise à jour. Paradoxalement, Vénus Express intervient après Mars Express. Vénus est pourtant plus proche de la Terre que Mars ! L’attirance que la planète rouge exerce sur l’homme et la compétition avec la NASA ont probablement joué sur l’ordre logique des choses? Avec ce lancement, c’est la quatrième mission d’exploration spatiale scientifique menée par Alcatel dans la phase de conception et d’assemblage de la sonde qui prend le chemin de la réussite. L’ont précédé Mars Express, Rosetta et Cassini-Huygens. “Le travail effectué sur le satellite Venus Express démontre les compétences d’Alcatel Alenia Space dans l’assemblage de sondes complexes et de satellites scientifiques, et ce, dans un laps de temps court et pour un budget limité“, a déclaré Pascale Sourisse, p-dg d’Alcatel Alenia Space.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur