Verizon dément vouloir acquérir Vodafone

Régulations

L’opérateur américain Verizon a démenti mardi soir être prêt à acquérir, seul ou avec l’aide d’AT&T, le géant britannique des télécoms Vodafone pour un montant record.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Contredisant la rumeur lancée par le blog Alphaville du Financial Times, Verizon Communications a démenti mardi 2 avril vouloir acquérir l’opérateur britannique Vodafone.

FT Alphaville a rapporté hier que l’opérateur américain Verizon était prêt à faire équipe avec son rival AT&T pour acheter le groupe Vodafone 245 milliards de dollars, un montant record pour une fusion-acquisition.

Dans ce cadre, Verizon ferait l’acquisition des parts détenues par Vodafone dans leur coentreprise mobile américaine Verizon Wireless. De son côté, AT&T prendrait le contrôle des autres actifs de Vodafone en dehors des États-Unis…

Verizon s’intéresse plus à Verizon Wireless qu’à Vodafone

Dans le document remis à l’autorité boursière américaine (SEC), Verizon, qui détient 55 % de Verizon Wireless, a reconnu avoir déclaré « à plusieurs reprises » qu’il serait « un acheteur potentiel de la participation de 45 % détenue par Vodafone dans [leur coentreprise] ».

« [Verizon] n’a pas, toutefois, l’intention actuellement de fusionner ou de faire une offre sur Vodafone, seul ou en partenariat avec d’autres », a ajouté l’opérateur bien décidé à mettre un terme aux spéculations.

La rumeur a bousculé le cours de l’action du Britannique Vodafone. Après avoir clôturé en hausse de près de 3 % à 192 pence mardi, le titre a reculé à 186 pence lors des premiers échanges mercredi matin à la Bourse de Londres.


Voir aussi

Les 5 piliers de croissance de Verizon en France

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT