Verizon sauve les meubles

Cloud

Les résultats du premier opérateur des Etats-Unis est en baisse mais meilleurs que les prévisions

Verizon, le numéro un des télécoms aux Etats-Unis, fait mieux que prévu. Le groupe, basé à New York, annonce avoir dégagé un bénéfice net de 1,6 milliard de dollars au 2e trimestre, soit 55 cents par action, contre 2,1 milliards de dollars, ou 75 cents par action, l’année dernière à la même époque. Soit une baisse de 24%.

Hors éléments exceptionnels, notamment les coûts de la fusion avec MCI, son bénéfice par action atteint 64 cents, une performance qui dépasse de 2 cents le consensus moyen de Wall Street. Son chiffre d’affaires a totalisé 22,7 milliards de dollars sur le trimestre, soit une hausse de plus de 25% d’une année sur l’autre, l’activité du groupe intégrant les ventes de MCI depuis la finalisation de la fusion, le 6 janvier dernier. “Nous avons maintenu un excellent contrôle des coûts à travers nos activités Mobile, Haut débit et Entreprises et nous sommes confiants dans notre capacité à accroître nos résultats” a commenté le Président et CEO Ivan Seidenberg. Pour son exercice 2006, l’opérateur américain dit toujours prévoir de publier un bénéfice par action (BPA) de 2,56 dollars, hors éléments exceptionnels.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur