Verizon va se séparer de ses actifs en Amérique latine

Régulations

Verizon Communication annonce qu’il va vendre ses participations dans les Caraïbes et en Amérique latine pour un montant de près de 3,7 milliards de dollars au magnat des télécommunications mexicain, Carlos Slim

D’après

le Wall Street Journal, Verizon va vendre ses actifs localisés en Amérique latine à America Movil and Telefonos de Mexico SA aussi appelé Telmex, pour 3,7 milliards de dollars. Carlos Slim, troisième fortune mondiale, est l’actionnaire principal des deux groupes. Rappelons qu’America Movil est le plus important opérateur de téléphonie mobile de la région et Telmex est aussi un géant puisque le groupe détient 95 % du marché mexicain des lignes fixes. Ce rachat des précédentes acquisitions de Verizon va permettre au milliardaire de poursuivre sa campagne d’extension de son empire dans toute l’Amérique latine et ce, sans reproche du gendarme des télécoms local. Pourtant, le risque de monopole saute aux yeux. Dans le détail, Verizon va vendre 100% de Verizon Dominicana, sa part de 52% de Télécommunications de Puerto Rico, ou Puerto Rico Telephone, et 28,5% du groupe Nacional Telefonos de Venezuela, ou CANTV. Selon le “Wall Street Journal” ces trois compagnies distribuent des services à près de 15 millions de consommateurs dans trois pays et emploient 17.000 personnes. Le président de Verizon, Ivan Seidenberg a déclaré aux journalistes: “A l’époque, ces acquisitions représentaient une importante source de revenus pour notre groupe mais depuis, elles ne sont plus en adéquation avec nos objectifs.” Les termes de l’accord précisent que les parts de Verizon dans Verizon Dominicana et Puerto Rico Telephone seront rachetées par America Movil. Enfin, une entité conjointement créée par America Movil et Telmex va racheter la part de Verizon dans CANTV, basé à Caracas.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur