Verra-t-on bien une ‘distribution’ Linux signée Oracle ?

Logiciels

Les propos de Larry Ellison, le président d’Oracle, à Forbes, ont relancé les
spéculations autour d’une distribution Linux signée Oracle. Après Novell Suse,
c’est Red Hat qui figure au centre de la rumeur

Interrogé par le magazine américain Forbes, Larry Ellison, le président d’Oracle, a glissé que Interrogé par le magazine américain Forbes, Larry Ellison, président d’Oracle, a glissé que sa firme pourrait supporter Red Hat Linux : “En fait, nous pourrions la distribuer à d’autres et en fournir le support.”

Voici quelques mois, nous évoquions le commentaire du même Ellison au Financial Times : “Il nous manque un système d’exploitation. Vous pouvez argumenter qu’il y a du sens pour nous à chercher à distribuer et supporter Linux”.

A l’époque, cette affirmation avait alimenté la rumeur d’un rachat de Novell par Oracle, ce qui lui aurait permis d’accéder à SuSE Linux.

Oracle pourrait donc compléter son catalogue avec une distribution Linux dérivée de Red Hat, distribuée et supportée par l’éditeur. Ceci lui permettrait de disposer d’une “stack complète” (“pile logicielle”) selon l’avis de Larry Ellison lui-même.

Un choix stratégique qui peut se justifier: Linux est souvent utilisé pour exécuter des logiciels de ‘missions critiques’, et Oracle dispose d’applications qui répondent à cette approche technologique.

En revanche, si Oracle adopte cette orientation – qui permettra à Larry Ellison d’accomplir un de ses plus vieux rêves, affronter Microsoft sur le terrain des OS (systèmes d’exploitation) ? il pourrait signer la fin d’une certaine idée du système “open source” et sa migration vers le professionnel à tout prix?

sa firme pourrait supporter Red Hat Linux : “En fait, nous pouvons la distribuer à d’autres et fournir le support.

Voici quelques mois, nous évoquions le commentaire du même Ellison au Financial Times : “Il nous manque un système d’exploitation. Vous pouvez argumenter qu’il y a du sens pour nous à chercher à distribuer et supporter Linux“. A l’époque, cette affirmation s’était traduite par la rumeur du rachat de Novell par Oracle, qui lui aurait permis d’accéder à SuSE Linux.

Oracle pourrait donc compléter son catalogue avec une distribution Linux dérivée de Red Hat, distribuée et supportée par l’éditeur, qui lui permettrait de disposer d’une “stack complète” selon l’avis de Larry Ellison lui-même.

Un choix stratégique qui a du sens, Linux est souvent utilisé pour exécuter des logiciels ‘mission critique‘, et Oracle dispose d’applications qui répondent à cette approche technologique.

En revanche, si Oracle adopte cette stratégie – qui permettra à Larry Ellison d’accomplir un de ses plus vieux rêves, affronter Microsoft sur le terrain des OS (systèmes d’exploitation) ? il pourrait signer la fin d’une certaine idée du système open source et sa migration vers le professionnel à tout prix?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur