Vers des puces ARM 64 bits à 32 cœurs ?

ComposantsDatacenters
ARM Cortex-A12

32 cœurs ARM, un maximum de 24 périphériques à haute vitesse, le tout avec de la mémoire DDR4 quad channel et 32 Mo de cache L3. Voilà le futur des puces ARM 64 bits de haut de gamme.

ARM ne fait pas que proposer des cœurs de processeurs. La société livre également des GPU, des bus et des systèmes d’interconnexion. C’est dans ce dernier domaine que se place le CoreLink CCN-508, une offre qui permet de créer des processeurs complexes, mettant en œuvre de nombreux éléments, le tout avec une architecture mémoire unifiée (CCN = Cache Coherent Network).

Pour cette dernière génération, ARM a placé la barre très haute, ce qui ouvre de multiples possibilités pour les industriels souhaitant créer des composants 64 bits dédiés aux serveurs et stations de travail. Le CCN-508 permet ainsi d’associer 8 clusters de quatre cœurs 64 bits, soit un maximum de 32 cœurs par composant.

Afin d’alimenter ces cœurs, une interface mémoire DDR4 ECC à 2667 MHz et quatre canaux est mise en œuvre. Elle affiche une bande passante de près de 75 Go/s. Le tout pourra être épaulé par un maximum de 32 Mo de mémoire cache de niveau trois.

1,6 Tbt/s de bande passante !

24 interfaces AMBA 5 sont présentes afin de connecter les divers périphériques présents dans le composant. Certains devraient se montrer très demandeurs en bande passante, comme les interfaces réseau à 40 Gb/s ou les accélérateurs de calcul sur base DSP ou GPU.

ARM résout cette problématique avec un bus interne 128 bits capable de proposer une bande passante de 1,6 Tbt/s, voire de 2 Tbt/s en pointe. De quoi exploiter la puissance des futures puces ARM multicœurs qui seront proposées par les fondeurs.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Aux ARM, etc.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur