Versatel lorgne AOL Allemagne, la fusion avec Tele2 est gelée

Cloud

Les activités européennes du géant américain AOL agitent le secteur. Outre Versatel, Telecom Italia serait aussi sur le coup

On se presse au portillon. La vente (quasiment confirmée) des activités FAI d’AOL en Europe suscite bien des convoitises. En France, Deutsche Telekom, Neuf Cegetel et Free sont sur les rangs (lire notre article).

En Allemagne, ce sont Versatel (Pays-Bas) et Telecom Italia qui étudient de près le dossier. Le fournisseur d’accès pourrait être cédé pour 600 millions d’euros. “Nous sommes naturellement très intéressés”, déclare Peer Knauer, directeur de Versatel Allemagne, rapporte lundi le Financial Times Deutschland. Le quotidien souligne que l’objectif de Versatel est de devenir le numéro deux allemand de la téléphonie fixe derrière Deutsche Telekom d’ici à 2009, par le biais d’opérations de croissance externe. Il ajoute qu’AOL a reçu une dizaine d’offres (dont celle -confirmée- de Telecom Italia) et qu’un groupe resserré sera choisi début juillet par Time Warner et sa banque conseil, Citigroup. Outre le dossier AOL Allemagne, Versatel doit également gérer l’épineux dossier de l’OPA de Tele2. L’opérateur suédois cherche en effet depuis presque un an à prendre le contrôle de son homologue batave. Après moult incidents (blocage des minoritaires, blocage de la justice néerlandaise), Tele2 annonce qu’il gèle son projet de fusion de 1,3 milliard d’euros. S’il détient 84,2% de Versatel, Tele2 est en dessous du seuil qui lui permettrait de procéder à un retrait obligatoire. Il annoncera ses intentions en septembre. L’opérateur pourrait vendre ses activités belges et néerlandaises à Versatel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur