Vie privée : Facebook promet à ses utilisateurs de mieux contrôler les données personnelles

Sécurité

Après que l’ensemble des Cnil d’Europe aient fustigé l’attitude de certains sites de réseaux sociaux, Facebook tente d’instituer des règles. Les données à caractère privé pourront mieux être contrôlées par les utilisateurs.

La société Facebook, basée à Palo Alto en Californie tente depuis plusieurs semaines de donner les moyens à ses utilisateurs de contrôler les informations qu’ils diffusent. De nouveaux réglages devraient donc être bientôt disponibles affirme-t-on sur la côte Ouest.

Afin de rendre plus facile le contrôle des données à caractère personnel, le site explique sur son blog que des options de réglages seront standardisées. Ainsi une politique adoptée pour un type de contenu le sera pour tout le reste. Plus précisément, une icône représentant un verrou sera présent sur chaque contenu et chacun pourra choisir de ne le diffuser qu’à ses amis, aux amis des amis (voire pour certains groupes seulement) voire encore au Net entier.

Désormais, il ne sera donc plus nécessaire de naviguer entre chaque page afin d’autoriser ou non une photo, une vidéo ou un commentaire relatant des exploits parfois peu “professionnels”. Facebook promet donc une politique de sécurité plus stable dans la mesure où elle évite les conflits entre utilisateurs“cachés” et ceux ouverts quant à leur contenu.

Pourtant, si Facebook tient à soigner certaines règles pour ses utilisateurs, il n’en demeure pas moins que certaines failles existent toujours. Le site FBHive.com rapportait, le 22 juin, avoir découvert une faille majeure du site 2.0. Selon les auteurs, un simple hackpermettait d’avoir accès aux informations du profil de tous les utilisateurs, quels que soient les paramètres de confidentialités sélectionnés.

La faille est donc désormais corrigée. Elle n’en démontre pas moins les risques que les internautes encourent à fournir des informations sur leur vie privée ou professionnelle.

De son côté, Facebook promet de prévenir tout problème en essayant les nouvelles mesures de manières échelonnées. De petits groupes seront d’abord testés puis chaque utilisateur devrait accéder aux modifications d’ici trois semaines. Si tout va bien.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur