Vienne délaisse Linux et choisit Vista

Cloud

La capitale autrichienne, un temps tentée par Linux, retourne à grands pas vers Windows

La conversion de Vienne aura été de courte durée. La migration de la ville de Vienne vers Linux, débutée en 2005 sous les meilleures auspices, s’est soldée par un échec pour les tenants du libre. En effet, selon nos confrères deZDNet, la capitale autrichienne aurait décidé de revenir sur cette migration pour se tourner vers Vista, le dernier OS développé par Microsoft.

Plus de 1.000 ordinateurs, embarquant déjà Wienux, l’OS libre développé par la municipalité, devront eux aussi accueillir Vista. En effet, l’ensemble du parc informatique de la ville (32.000 postes) est concerné. Toutes les machines devraient accueillir Vista ainsi que Microsoft Office 2007. Le montant de la facture devrait atteindre 8 millions d’euros. La migration devrait être terminée pour la fin de l’année 2008.

La migration choisie pour des raisons économiques, avait été votée pour réduire les dépenses informatiques de la ville.

Trois ans plus tard, le constat est différent. Pour sa défense, la ville met en avant un impératif technique. Le programme d’apprentissage utilisé par les enfants d’immigrés, soutenu par Microsoft, fonctionnerait mieux sous Internet Explorer. Quelques problèmes auraient été observés lors de l’utilisation du logiciel éducatif avec Wine, une application Linux prévue pour faire fonctionner le navigateur Microsoft sous Linux.

Pour les défenseurs de l’open source, le motif se révèle insuffisant. Une version du logiciel éducatif compatible avec Firefox, disponible en 2009 aurait permis de régler le problème.

Le manque de volonté de la ville a également été critiqué. D’autant plus que le service viennois de gestion des crèches avait mentionné les bons retours obtenus par Wienux. La ville a d’ailleurs souhaité poursuivre le développement de la distribution en le proposant cette fois-ci aux volontaires.

Le changement de direction de Vienne fournit à Microsoft une importante bouffée d’oxygène. En effet, la firme de Redmond est confrontée depuis de nombreux mois à l’activisme ‘pro-libre’ de nombreuses villes dans le monde (dont Paris, Munich…) et perd de nombreux contrats publics.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur