Violation de brevets : nouvelle offensive de Facebook contre BlackBerry

JuridiqueRégulations
brevets apple samsung contre attaque © Elnur - shutterstock

Facebook poursuit BlackBerry pour violation de brevets dans ce qui ressemble à une contre-attaque du réseau social.

La bataille juridique qui oppose d’ores et déjà Facebook à BlackBerry s’intensifie avec un nouveau chapitre.

Violation présumée de six brevets

Facebook a en effet entamé des poursuites à l’encontre de BlackBerry pour violation présumée de brevets, indique Bloomberg.

Dans la plainte déposée auprès de la cour fédérale de San Francisco, Facebook accuse BlackBerry d’avoir enfreint plusieurs technologies et processus brevetés relatifs à la messagerie vocale, la manière dont un appareil mobile fournit des graphiques et le suivi et l’analyse des données par GPS.

En tout, la firme de Mark Zuckerberg demande des dommages-intérêts non spécifiés pour violation présumée de six brevets.

Dans la plainte, Facebook prétend que les violations ont «causé et continueront à causer des dommages» aux applications de messagerie Messenger et WhatsApp de la société“.

Cette plainte fait suite à celle déposée par BlackBerry contre le géant des réseaux sociaux en mars dernier.

Du fabricant de smartphones au patent troll

A cette occasion, la firme de Waterloo était passée à l’offensive contre Facebook, alléguant que ce dernier violait certains de ses brevets dans le domaine des services de messagerie électronique. La plainte avait alors été déposée auprès du tribunal du district de Los Angeles.

A l’époque déjà, Facebook n’avait pas tardé à manifester son agacement, expliquant, via son avocat général Paul Grewal, que « le costume de Blackberry reflètait tristement l’état actuel de son activité de messagerie. Après avoir abandonné ses efforts pour innover, Blackberry cherche maintenant à taxer l’innovation des autres. Nous avons l’intention de nous battre. »

D’aucuns estiment en effet que BlackBerry endosse de plus en plus le costume de patent troll.

Le groupe canadien a ainsi déjà trouvé un terrain d’entente avec Qualcomm en 2017, après que ce dernier ait accepté de lui verser 940 millions de dollars.

Capitalisant sur son imposant portefeuille de brevets, BlackBerry a également poursuivi Snap (depuis avril dernier), Nokia (procès perdu en décembre 2017) et BLU (accord de licence de brevet obtenu en octobre 2017).

Cette plainte déposée par Facebook ressemble fortement à un stratagème visant à faire en sorte que BlackBerry renonce à ses accusations de vol de propriété intellectuelle. Ou bien à amorcer des négociations éventuelles en vue d’un règlement à l’amiable.

(Crédit photo : © Elnur – shutterstock)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur