Des cartes flash PCIe chez Violin Memory

Cloud

Après les baies mémoires flash, Violin se lance dans les cartes flash sur bus PCIe et signe un accord avec Toshiba.

Après Fusion-io, LSI et Virident, et en attendant EMC avec XtremIO ou IBM avec Texas Memory Systems, Violin Memory consolide son offre de stockage sur mémoire flash avec trois cartes flash PCIe d’une capacité de 1,37 To, 5,5 To et 11 To, nommées Velocity PCIe Memory Cards.

Les cartes ‘solid-state PCI-Express‘ prennent place dans le serveur et représentent certainement la solution de stockage la plus performante du moment… mais également la plus chère. La proximité du compute (CPU) sur bus PCI élimine la latence dans le traitement de la donnée, ce qui en fait une solution très haut de gamme pour des applications stratégiques. Violin cible en particulier le Big Data analytique, la virtualisation des serveurs et la virtualisation du poste de travail (VDI).

Violin veut sa part du marché

L’arrivée de Violin Memory sur ce marché n’est pas une surprise : le fabricant et son fondateur Don Basile – le CEO de Violin a été précédemment le CEO de Fusion-io – n’ont jamais caché leur ambition, qui devrait passer par une IPO en mai prochain, si l’entrée en bourse n’est pas contrariée (lire « Vers une IPO à 2 milliards de dollars pour Violin ? »).

D’ailleurs, l’offre de Violin en matière de carte flash PCIe s’annonce séduisante, avec son architecture Integrated Controller Model, un contrôleur unique et ultra fin. Avec la capacité de démarrer (boot) sur la carte via un composant spécifique et une petite partie de la mémoire réservée à cet usage, une technologie déjà présente sur les baies Violin.

Avec également une densité d’intégration exceptionnelle qui permet de faire fonctionner la carte avec un refroidissement par un flux d’air plus réduit que ses concurrents.

Un accord avec Toshiba

Parallèlement à l’annonce de Velocity, Violin Memory a révélé un accord passé avec Toshiba, l’inventeur de la mémoire flash NAND. En plus de devenir le premier fournisseur de mémoire flash de Violin, le japonais s’est engagé à lui garantir la priorité sur les livraisons afin d’éviter des ruptures dans la production des cartes flash, et un accès à sa R&D pour que Violin dispose d’une visibilité sur sa feuille de route flash.

En contrepartie de cet accord de fourniture, Toshiba a obtenu un accord de partage de la propriété intellectuelle de Violin. Le japonais va également produire des cartes flash PCIe pour serveurs.

Des IOPS et des dollars

La Velocity 1,37 To aligne plus de 110.000 IOPS, la 5,5 To aligne plus de 250.000 IOPS, et la 11 To aligne plus de 500.000 IOPS

Mais les fonctionnalités de Velocity et les quelques avancées évoquées plus haut suffiront-elles à séduire un marché qui voit se multiplier les offres de produits flash ? Certes Violin a peu de concurrents, mais d’autres pourraient émerger, nous l’avons évoqué.

Reste la question du prix. Violin Memory annonce 3 dollars le gigaoctet pour la carte flash PCIe d’entrée de gamme (1,37 To), un prix d’appel volontairement agressif. Pour les autres cartes, le tarif serait de 6 dollars le gigaoctet.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur