Virgin Media dans le collimateur de deux fonds

Régulations

L’offre pourrait atteindre 10 milliards à 20 milliards de dollars

Le groupe de Richard Branson, Virgin Media, pourrait être repris par un fonds d’investissement américain. Le géant des médias et des télécommunications, qui contrôle notamment un réseau câblé et des opérateurs mobiles virtuels en Europe intéresserait fortement Carlyle, selon le Sunday Telegraph.

L’offre pourrait atteindre la somme de 10 milliards de dollars, selon leFinancial Times, soit une prime de 25% par rapport à la capitalisation de Virgin Media ce vendredi.

Le New York Times parle lui de 20 milliards de dollars, dettes comprises, ce qui constituerait l’une des offres les plus importantes jamais réalisée en Grande-Bretagne par un fonds d’investissement.

Mais le célèbre fonds ne serait pas le seul sur le coup. Providence Equity pourrait faire une contre-offre et faire monter les enchères.

Richard Branson, premier actionnaire du groupe avec 10,5% du capital, aurait mandaté des banques pour travailler sur ces juteuses propositions. Ce lundi, le groupe confirme avoir reçu une offre de rachat de 100% de ses actions, sans préciser qui était à l’origine de cette proposition.

Mais de préciser : “Cependant, il n’y a aucune assurance qu’une transaction aura lieu, et si oui, à quel prix”.

Rappelons que Virgin Media est le fruit du mariage de NTL/Telewest et de Virgin Mobile. Son grand concurrent en Grande-Bretagne est BSkyB, contrôlé par le milliardaire Ruppert Murdoch (News Corp : la Fox, MySpace…).

En 2006, Providence Equity Partners, Blackstone, KKR et Cinven avaient approché le géant britannique avec une offre à 15 milliards de dollars. En vain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur