Virgin Mega se lance dans la VOD et la musique mobile

Régulations

La plate-forme du distributeur sera la première en France à proposer de la musique et de la vidéo en ligne

Après la musique, la vidéo. La chaîne de magasins de produits culturels Virgin Megastore, filiale du groupe Lagardère, va lancer

“début avril” un service de téléchargement de vidéos. Le groupe rejoint ainsi France Télécom ou encore Canal+ qui ont récemment dévoilé leurs plates-formes (lire nos articles). Deux formules seront proposées. L’internaute pourra ‘louer’ un film qui sera stocké dans le disque dur mais “utilisable uniquement pendant une période donnée”. Il pourra également acquérir définitivement un film. Virgin Megastore explique que son système utilisera une technique de téléchargement progressif permettant de “démarrer le visionnage rapidement”, pendant le téléchargement. Le catalogue qui devrait être “diversifié” (musique, dessins animés, mangas, séries TV, documentaires, films) est “en cours de constitution”. Les tarifs devraient osciller entre 2,50 pour un clip et 5 euros pour un film en nouveauté. Avec ce lancement, Virgin Megastore sera le premier acteur du marché à proposer une plate-forme proposant à la fois de la musique et de la vidéo. D’ailleurs, le groupe en a profité pour donner les résultats de ses ventes de musique en ligne. Sans éléments de comparaison, VirginMega se présente comme la deuxième boutique en ligne derrière l’incontournable iTunes d’Apple avec une part de marché revendiquée de 30%. Cinq millions de titres ont été vendus depuis juin 2004 et 3,5 millions d’euros de chiffre d’affaires ont été générés en 2005. VirginMega compte au total 500.000 comptes ouverts pour 350.000 clients actifs. Enfin, Virgin a annoncé qu’il entendait se positionner sur le secteur hautement juteux de la musique sur mobile. Une offre sera lancée dans le courant de l’année. Selon l’IFPI (Fédération internationale de l’industrie phonographique), “la musique sur les portables va devenir une source majeure de revenus pour les maisons de disques”. Le cabinet Forrester cité par l’opérateur SFR estime même que la téléphonie mobile pourrait représenter le quart du marché de la musique en France en 2007 (600 millions d’euros sur 2,4 milliards).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur