Virgin Mobile en bourse

Cloud

Le cinquième opérateur mobile britannique sera introduit en juillet

Virgin Mobiles est le troisième opérateur mobile à entrer dans le grand bain de la bourse cette année après Belgacom et Eircom. La bonne santé du secteur donne beaucoup d’espoirs à Richard Branson, le patron du groupe.

Cette opération pourrait valoriser le cinquième opérateur britannique de téléphonie mobile de 980 millions à un milliard de livres (environ 1,5 milliard d’euros), à l’exclusion d’une dette de 300 millions. De source proche du secteur, on déclare que Virgin Mobile espère lever quelque 250 millions de livres (375 millions d’euros) grâce à cette opération qui porterait sur 40% du capital de la société, en fonction de la demande. Les revenus tirés de l’IPO iront au groupe Virgin, qui devrait conserver une part majoritaire à l’issue de la mise sur le marché. L’opération, pilotée par JP Morgan et Morgan Stanley viserait en partie à compenser les investissements engagés par Richard Branson en vue du lancement d’une compagnie aérienne à bas coûts aux Etats-Unis. Conséquence, cette introduction laisse sceptique. “Je pense que le marché se montrera assez cynique”, déclare un courtier. Richard Branson “ne le fait pas pour Virgin Mobile mais pour le fonds de roulement de ses autres activités, comme une compagnie aérienne aux Etats-Unis”. Virgin Mobile est l’un des premiers opérateurs “virtuels” car dépourvu d’infrastructure de réseau, qu’il loue à l’allemand T-Mobile. Il espère annoncer le prix de son introduction en Bourse le 20 juillet, ajoute-t-on de sources proches du secteur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur