Virgin Mobile en bourse

Cloud

Le cinquième opérateur mobile britannique sera introduit en juillet

Virgin Mobiles est le troisième opérateur mobile à entrer dans le grand bain de la bourse cette année après Belgacom et Eircom. La bonne santé du secteur donne beaucoup d’espoirs à Richard Branson, le patron du groupe.

Cette opération pourrait valoriser le cinquième opérateur britannique de téléphonie mobile de 980 millions à un milliard de livres (environ 1,5 milliard d’euros), à l’exclusion d’une dette de 300 millions. De source proche du secteur, on déclare que Virgin Mobile espère lever quelque 250 millions de livres (375 millions d’euros) grâce à cette opération qui porterait sur 40% du capital de la société, en fonction de la demande. Les revenus tirés de l’IPO iront au groupe Virgin, qui devrait conserver une part majoritaire à l’issue de la mise sur le marché. L’opération, pilotée par JP Morgan et Morgan Stanley viserait en partie à compenser les investissements engagés par Richard Branson en vue du lancement d’une compagnie aérienne à bas coûts aux Etats-Unis. Conséquence, cette introduction laisse sceptique. « Je pense que le marché se montrera assez cynique », déclare un courtier. Richard Branson « ne le fait pas pour Virgin Mobile mais pour le fonds de roulement de ses autres activités, comme une compagnie aérienne aux Etats-Unis ». Virgin Mobile est l’un des premiers opérateurs « virtuels » car dépourvu d’infrastructure de réseau, qu’il loue à l’allemand T-Mobile. Il espère annoncer le prix de son introduction en Bourse le 20 juillet, ajoute-t-on de sources proches du secteur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur