Virgin Mobile lance le forfait Internet mobile à moins de 17 euros

CloudMobilitéOperateurs

Fort de 2 millions de clients et d’un statut de « Full MVNO » Virgin Mobile affiche de grandes ambitions sur le secteur mobile comme sur l’Internet fixe.

Virgin Mobile (groupe Omea Telecom) a dévoilé sa stratégie de rentrée. Elle commence par de nouvelles offres avec six nouveaux forfaits bloqués. Lesquels innovent en supprimant le distinguo tarifaire entre une offre avec et sans engagement mais, évidemment, sans terminal subventionné. Il n’en reste pas moins que Virgin Mobile engage une nouvelle bataille tarifaire et proposant l’accès au web mobile à des prix record.

Le premier s’élève à 16,90 euros par mois. A ce tarif, l’abonné aura droit à 45 minutes de conversation, 50 SMS et l’Internet mobile dans la limite de 100 Mo de données échangées par mois au-delà desquels la bande passante s’évapore comme un ruisseau en période de sécheresse. Les (un tout petit peu) plus bavards mais au budget restreint se tourneront vers les forfaits 1 heure avec 300 SMS pour 19,30 euros et SMS illimités pour moins de 23 euros. Ceux qui n’ont que faire de rester connecter à la toile en mobilité pourront choisir ces formules sans Internet pour 3 euros de moins.

Un objectif de croissance ambitieux
Il s’agit donc de forfait d’entrée de gamme qui s’adressent aux « petits utilisateurs trop souvent oubliés », selon l’opérateur mobile virtuel (MVNO) qui ne les quantifie pas. Ces nouvelles offres ne se placent donc pas en concurrence directe avec les récents B&You de Bouygues Telecom, Orange Sosh et autre SFR Carré Web et s’inscrivent plutôt comme une porte d’entrée appréciable pour découvrir l’Internet mobile, quite à évoluer dans le futur.

Un futur qu’Omea Telecom voit, si ce n’est rose, du moins profitable. Fort de 2 millions de clients et d’un chiffre d’affaires 2010/2011 de 470 millions d’euros en croissance annuelle de 36 % (pour un résultat opérationnel supérieur à 28 millions d’euros), le groupe ambitionne de grossir son résultat de 15 à 20 % en 2012.

Pour y parvenir, Virgin Mobile va évidemment s’appuyer sur son nouveau statut de Full MVNO (ou MVNO « dégroupé ») qui lui offrira de plus grandes indépendance économique et maîtrise des services vis-à-vis des opérateurs de réseau. De quoi mieux personnaliser ses offres et, donc, se distinguer encore plus de la concurrence. Nouvelles offres dont l’entreprise présidée par Geoffroy Roux de Bézieux (notre photo) entend accélérer la commercialisation grâce à l’élargissement du réseau de boutiques à une centaine, contre 40 aujourd’hui, d’ici fin 2012.

La Virgin box arrive en retard
Autre ambition, sur le fixe cette fois avec le lancement annoncé de la Virgin Box en 2012. Celle-ci offrira le quadruple play avec l’accès au Net, la TV (250 chaînes prévues) et les appels vers les fixes adossés à une offre mobile. Annoncé en début d’année, l’entrée sur le marché de l’ADSL du groupe était néanmoins prévu pour la rentrée 2011. Elle a visiblement pris du retard. Les futurs tarifs n’ont pas été dévoilés. Ne doutons pas qu’ils seront « serrés ».


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur