Virgin Mobile pointe le bout de son nez en France

Régulations

Après NRJ et Tele2, Virgin Mobile, l’opérateur mobile virtuel crée par le charismatique Richard Branson, annonce qu’il va s’associer avec le groupe Carphone (The Phone House) pour lancer un MVNO dans l’Hexagone

Premier MVNO britannique, Virgin Mobile ne pouvait pas laisser filer le marché français. Un marché encore balbutiant avec seulement trois opérateurs virtuels nationaux: Debitel, Tele2 et NRJ Mobile.

Pour l’heure, les groupes Carphone Warehouse, maison mère de The Phone House, Virgin Management Limited, et Virgin Mobile Holding, sont en discussions avancées pour lancer un MVNO national au cours du premier semestre 2006 sous la marque “Virgin Mobile France”. Pour rappel, un MVNO ne possède pas de réseau. Il achète en gros des accès et des minutes de communication à un opérateur et les revend ensuite sous sa propre marque. Ici, Virgin Mobile sera adossé au réseau d’Orange. Principal atout de cette association, une maîtrise du marketing qui a déjà fait ses preuves en Grande-Bretagne et aux USA. Le fondateur de The Phone House, Geoffroy Roux, interrogé par le Figaro Economie s’explique : “Nous ne serons pas un opérateur Low cost, ni un opérateur proposant des services multimédias”. En réalité, l’on sait peu de choses sur l’offre de Virgin Mobile, et le secret reste bien gardé. Néanmoins, Geoffroy Roux explique dans les colonnes de “La Tribune” que ce MVNO :”ne vise pas les clients à très haute valeur”. On peut donc en déduire que si Virgin lance cet opérateur alternatif, c’est pour s’imposer sur le marché de masse, et se faire connaître le plus vite possible par le plus grand nombre. Et pour cela, les deux groupes ne manquent pas d’atouts et le cocktail, fruit de leur association risque d’être aussi explosif qu’un “Gin Tonic”. Rappelons que “The Phone House” est le premier distributeur de téléphones mobiles en Europe et compte 212 magasins en France. Une force de frappe impressionante pour le futur MVNO. Et, de son côté, la marque Virgin dispose d’un capital sympathie très important, surtout auprès des 16/34 ans. Par ailleurs, Virgin Mobile n’en n’est pas à son coup d’essai en la matière, il compte déjà 10 millions d’abonnés dans le monde dont 5 millions en Grande-Bretagne et 3 millions aux États-Unis… une belle performance. Selon Le Figaro, Virgin Mobile France devrait créer prés de 500 emplois en France. Virgin mobile a généré un chiffre d’affaires de 771 millions d’euros sur l’exercice clos en mars dernier, soit une progression de 12,3% en un an. Mais le ciel ne va pas tomber sur la tête de Breizh Mobile Sous réserve de la signature d’un accord définitif, la joint venture créé sera contrôlée à égalité entre Carphone Warehouse et, d’autre part, Virgin. Ce dernier exploitera l’accord signé par OMER/Breizh Mobile et Orange France en juillet 2004. La société intégrera tous les actifs de OMER Telecom, société détenue par Carphone Warehouse et le management, y compris sa base de clients Breizh Mobile. Que nos amis bretons se rassurent, la marque Breizh Mobile continuera d’exister, à côté de la marque Virgin Mobile France, avec son positionnement marketing localisé à la Bretagne. 15 mois après son lancement, la société OMER Telecom a recruté 48.000 clients, dont plus de 30% de primo-accédants, représentant près de 15% de l’accroissement net d’utilisateurs de téléphonie mobile dans l’Ouest. “Breizh Mobile est un des meilleurs lancements de MVNO en Europe. Ce savoir-faire a contribué à convaincre Virgin de co-investir dans ce projet” déclare dans un communiqué, Geoffroy Roux de Bézieux, qui est aussi Président fondateur d’OMER Telecom. La dynamique enfin enclenchée ?

Les MVNO sont censés dynamiser le marché en France. Mais il faut bien reconnaître que jusqu’à présent, les parts de marché de ces opérateurs virtuels restent marginales. Ils représentent aujourd’hui à peine 0,03% du marché lorsqu’aux Pays-Bas par exemple, les MVNO en rassemblent 20%. Leur croissance ici est dix fois moins rapide que celle de l’ADSL. Le régulateur, le Conseil de la Concurrence et même l’ancien ministre de l’Industrie ont, eux aussi, dénoncé le manque d’ouverture du secteur, notamment au niveau des prix de gros proposés. Mais jusqu’à présent, ces MVNO étaient spécialisés, soit une région comme Breizh Mobile soit sur une cible. L’arrivée de Tele2, d’NRJ Mobile et maintenant de Virgin Mobile devraient enfin changer la donne car ces trois groupes ont des ambitions nationales. Surtout, ils profitent d’une grande notoriété auprès des consommateurs ce qui pourrait leurs permettre de grappiller enfin quelques parts de marché aux trois “grands” que sont BouyguesTel, Orange et SFR.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur