Virgin Mobile quitte Orange pour devenir le premier MVNO dégroupé

CloudMobilité

Virgin Mobile vient de signer avec SFR pour bénéficier sans limite de l’infrastructure de l’opérateur mobile. Et confirme le lancement prochain d’une offre ADSL.

Premier opérateur mobile virtuel du marché avec près de 2 millions de clients*, Virgin Mobile affiche sa volonté d’évoluer. L’opérateur vient de signer avec SFR et adopte un modèle « full-MVNO ». Autrement dit, un opérateur mobile dégroupé. L’accès sans contrainte technique au réseau hôte lui permettra de gagner en flexibilité et donc offrir de nouveaux services.

Exit, donc, Orange qui louait son infrastructure pour l’acheminement des communications mobiles depuis la création du MVNO en 2006. Un double loupé pour la marque de France Telecom qui laisse ainsi s’échapper le premier acteur full MVNO du marché en France. D’une durée de cinq ans renouvelable, le contrat signé avec la filiale de Vivendi, englobe l’utilisation de son réseau mobile 3G+ et de son réseau fixe ADSL.

Omea Telecom/Virgin Mobile évoque cet accord avec SFR comme une volonté de « diversifier ses approvisionnements et vient donc compléter l’accord existant avec Orange », précise ITespresso.fr. Geoffroy Roux de Bezieux, président d’Omea Telecom, précise cependant dans Les Echos que le MVNO « ne quitte pas complètement Orange ». Mais qu’il existait bel et bien certaines réticences de la part de son opérateur hôte. « Malgré dix-huit mois de discussions, Orange, avec qui nous travaillons depuis sept ans, ne veut toujours pas nous permettre de dégrouper le mobile. »

Comment va-t-on s’y retrouver entre les réseaux Orange et SFR ? « Au départ seuls les nouveaux clients bénéficieront du changement, ainsi que ceux qui renouvelleront leur mobile, explique Geoffroy Roux de Bezieux dans les colonnes du quotidien économique. Ensuite nous arbitrerons en fonction du prix, du débit et de la couverture de nos fournisseurs. »

Pour les clients de Virgin Mobile, cela change quoi ? L’adoption du modèle « full MVNO » devrait justement tourner en leur faveur avec des « nouveaux services innovants » et l’apparition d’offres « familiales ». Le patron de Virgin Mobile en profite pour confirmer que Virgin Mobile lancera d’ici la fin de l’année un service quadruple play en ADSL sur le réseau fixe de SFR. Un sujet à l’origine évoqué en début d’année pour une mise en oeuvre pour le 1er septembre prochain. Mais le projet risque d’avoir pris du retard au regard du changement d’opérateur hôte.

Même avec du retard, la prise de poids de Virgin Mobile sur le marché des télécoms risque de nuire à Free dont l’offre mobile (et probablement quadriple play) doit entrer en fonction début 2012. Néanmoins, le MVNO n’a pas l’intention de se lancer dans la course aux licences 4G pour s’attribuer les fréquences qui apporteront le très haut débit mobile (probablement LTE) en France. Car « l’appel d’offres n’a pas été conçu pour un cinquième entrant pour lequel il n’y a pas de modèle économique », regrette Geoffroy Roux de Bezieux.

___
* Propriétaire de Virgin Mobile, le groupe Omea Telecom revendique près de deux millions de clients (dont deux-tiers pour Virgin Mobile).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur