Virgin Mobile se défend d’avoir perdu des abonnés au profit de Free Mobile

MobilitéRéseaux
Selon Geoffroy Roux de Bezieux, Virgin Mobile a bien résisté à Free Mobile

Après l’onde de choc Free Mobile, Virgin Mobile estime avoir retrouvé son niveau d’abonnés d’avant l’arrivée du nouveau concurrent. Mais sans en avoir gagné de nouveaux.

Virgin Mobile n’a pas été impacté, ou si peu, par Free Mobile. C’est ce qu’affirme l’opérateur du groupe Omea Telecom. Du moins a-t-il retrouvé un niveau d’abonnés comparable à celui de début janvier, c’est-à-dire avant l’arrivée de Free Mobile. Ce qui signifie que ses récents recrutements n’ont fait que compenser les pertes provoquées par le nouveau concurrent. Autrement dit, Virgin Mobile a limité les dégâts.

« Virgin Mobile n’a jamais cessé de recruter de nouveaux clients malgré l’arrivée d’un nouvel opérateur, souligne Geoffroy Roux de Bézieux, président d’Omea Telecom, par voie de communiqué. Finalement, l’arrivée de Free Mobile aura eu un effet très relatif sur notre nombre d’abonnés puisque nous retrouvons en moins de 4 mois un niveau comparable à ce que nous connaissions avant leur arrivée. Les nouvelles offres à destination de nos clients lancées récemment nous permettent de regarder l’avenir avec force et sérénité. Nous allons continuer à croître à un rythme soutenu. »

Le dirigeant fait notamment référence aux forfaits Extaz de l’opérateur qui auraient généré des gains positifs d’abonnés sur le mois de mars. Une tendance qui se serait confirmée en avril. Extaz propose des communications de 2 heures à illimités, SMS illimités avec ou sans Internet pour moins de 9 euros TTC en prix de départ (voire 5 euros pour 45 minutes de communication). On n’y retrouve cependant pas d’équivalent à l’offre de Free Mobile qui propose des communications illimitées à 20 euros TTC par mois sans engagement (mais sans terminal).

Free Mobile, nouveau thermomètre de la base abonnés

Virgin Mobile n’est pas le premier opérateur à s’appuyer sur Free Mobile comme repère d’évolution de sa base d’abonnés. Orange et SFR avaient également déclarés que le taux de demande de portabilité des numéros (autrement dit les demandes de changement d’opérateur) étaient revenus à des niveaux normaux ces derniers temps. Ce qui ne signifie pas qu’ils n’ont pas perdu de clients.

Stéphane Richard a d’ailleurs reconnu qu’Orange avait vu 800 000 abonnés partir chez le nouvel opérateur. Il est clair que les probables 3 millions d’abonnés mobiles de Free proviennent bien de la base clients de quelques concurrents.


Voir aussi
Quiz ITespresso.fr – Connaissez-vous bien les opérateurs mobiles ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur