Virgin Mobile se dit intéressé par la 4è licence mobile

Cloud

L’opérateur, décidé à atteindre 2 millions de clients d’ici 2 ans, pourrait très bien se lancer dans l’aventure avec un partenaire.

Après trois ans d’existence et un an après avoir dépassé le million de clients, Virgin Mobile, -qui s’est octroyé le titre de “quatrième opérateur” de téléphonie mobile en France- tient à fait savoir qu’il est en bonne forme.

Malgré ses pertes, l’opérateur a poursuivi ses investissements à hauteur de 100 millions d’euros. Geoffroy Roux de Bézieux, p-dg de Virgin Mobile France, présente ses 250 millions d’euros de chiffre d’affaires comme une preuve de réussite dans un environnement particulièrement hostile.

L’opérateur, malgré la force de frappe des trois opérateurs en place, a réussi à s’imposer en proposant un forfait mobile illimité, puis, par la suite, le SMS à un centime. L’opérateur, opiniâtre, maintient ses objectifs à la baisse. “Nous réaffirmons notre ambition d’atteindre 2 millions de clients d’ici à deux ans “, assure Geoffroy Roux de Bézieux.

Pour ce faire, l’opérateur, dont Orange est l’hôte, a renégocié son contrat notamment pour mettre un terme aux conditions d’exclusivité. “Nous ne sommes plus obligés de signer un contrat avec un seul hôte. Désormais, nous pouvons en signer plusieurs.(…) Nous allons également relancer notre gamme de forfaits” assure le p-dg, qui se dit “satisfait” du nouvel accord.

En revanche, iIl ne donne aucune indication sur le montant du nouvel accord renégocié avec Orange, ni sur les futurs forfaits.

L’attribution de la quatrième licence d’opérateur mobile ne semble pas non plus laisser l’opérateur indifférent. Rappelons que jusqu’à maintenant, seul Free (groupe Iliad) paraît en lice et fait figure de favori.

Geoffroy Roux de Bézieux souhaite obtenir des informations supplémentaires. Le MVNO estime que l’Arcep, régulateur des télécoms, n’a pas clairement explicité sa position sur la terminaison d’appel (TA), la somme payée par un opérateur pour acheminer un appel passé en direction d’un autre opérateur. “Cette question n’est pas tranchée”, affirme Geoffroy Roux de Bézieux.

Pour le moment, le MVNO se dit intéressé par cette 4è licence. Mais il semble avoir écarté l’hypothèse de se lancer dans l’aventure en solo. “Ce serait absurde d’y aller seul“.

En attendant, Virgin Mobile pourrait évoluer. L’opérateur envisage de devenir un “opérateur mobile dégroupé“. Virgin Mobile pourrait ainsi utiliser une partie de la capacité réseau de son hôte tout en déployant une partie de son architecture en propre, ce qui lui permettrait de déployer ses propres services. De manière à confirmer son statut de quatrième opérateur sur l’Hexagone.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur