Virgin, Napster… l’Europe de la musique en ligne s’organise

Régulations

Le service de Virgin sera disponible en Europe d’ici la fin août. Napster 2.0 débarquera sur le Vieux Continent cet été. Au mois 10 plateformes vont coexister. La concurrence va être sévère

Le marché européen de la musique en ligne légale et payante s’organise. Très largement en retard par rapport aux Etats-Unis, l’Europe devrait voir arriver cette année une kyrielle de plate-formes payantes censées concurrencer les logiciels pirates comme Kazaa et eMule…

Dernier arrivant, Virgin qui, via sa nouvelle entreprise Virgin Digital, va lancer un service avant la fin du mois d’août. Virgin Digital devrait à terme fonctionner sur les téléphones mobiles, les appareils nomades et d’autres produits électroniques grand public, a annoncé Zack Zalon, président de Virgin Digital. Le site de musique du groupe proposera un jukebox ainsi qu’un encodeur de chansons et offrira la possibilité de les graver sur CD. Des accès sont prévus au club de musique numérique de Virgin et aux stations de radios internet Radio Free de Virgin. Zack Zalon n’a pas souhaité préciser les prix que pratiquera le magasin en ligne: “Nous ne donnons pas d’information (sur le prix) mais il sera hyper-compétitif”, a-t-il affirmé. Dans le même temps, Roxio, nouveau propriétaire de Napster, a annoncé l’adaptation européenne de son service payant pour cet été. Il sera d’abord crée en Grande-Bretagne avant de s’implanter dans d’autres pays. 500.000 titres seront disponibles pour des achats à la carte ou sur abonnement. L’industrie européenne du disque mise beaucoup sur l’arrivée de ces plate-formes payantes pour compenser la baisse des ventes de CD. Mais il n’y aura pas à manger pour tout le monde, tant le nombre de concurrents est important. Outre Napster et Virgin, il faudra compter sur iTunes d’Apple, MusicLaunch de Yahoo, Rhapsody de Real, MusicMatch, Microsoft, HP et bien d’autres. Par ailleurs, rien ne dit que les sites pirates de peer-to-peer verront leurs fréquentations baisser. Bref, les prix, les offres et les services de ces plate-formes légales ont vraiment intérêt à être fortement séduisants pour se démarquer entre elles et face au P2P pour attirer les internautes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur