La nouvelle version de Virtel fait évoluer le développement sur mainframe

Logiciels

Virtel 4.47 de Syspertec pour les développements en environnement mainframe IBM System Z apporte son lot de nouveautés et de simplifications.

Buffer clavier, utilisation du HTML5, développement en environnement Eclipse, administration simplifiée, support des échanges SEPA, etc. Les développeurs amenés à faire évoluer applications et données des mainframes, tout en adoptant le web pour leurs travaux, trouveront dans Virtel 4.47 de Syspertec une nouvelle version pleine de bonnes surprises.

Une solution client léger pur web

Syspertec édite Virtel, une solution client léger pur web, à la fois moniteur de communication et serveur HTTP installé directement sur IBM System Z, destinée aux développeurs pour le suivi et l’évolution du patrimoine applicatif du mainframe. Virtel 4.47 est la nouvelle version de la solution de Syspertec. Parmi les nouveautés figurent :

  • Virtel Studio, nouvel outil de développement en environnement Eclipse pour la définition et l’édition de scénarios avec compilation locale téléchargeable pour la gestion des projets ;
  • HTML5, dans le navigateur Google Chrome avec le moteur de rendu HTML WebKit, permet le glisser/coller des pages HTML5 (fonction upload) sur l’interface du répertoire Virtel cible ;
  • Keystroke buffering feature, un buffer clavier, permet la saisie des données au clavier et leur conservation dans un tampon lorsque l’application mainframe est occupée ;
  • Protocole SEPA, le mécanisme VIRSEPA remplace les appels ETABAC (ancien protocole interbancaire) par des appels vers les serveurs EBICS au format XML obéissant à la norme SEPA.

« Au moyen de paramètres Virtel et d’un scénario construit à cet effet, les anciennes chaînes peuvent continuer à être exploitées avec des modifications minimales, nous apprend le communiqué. Les informations sont construites à la volée et complétées par la génération Code d’Identification Bancaire (BIC) et du Numéro de Compte Bancaire (IBAN). Le code BIC n’étant pas normalisé, le client doit donc fournir l’annuaire (selon un support SQL ou VSAM) qui permet d’établir la correspondance entre IBAN et BIC pour chaque compte concerné. »

Solutions Virtel


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur