Virtualisation : Dell et Wyse enfantent leurs premiers clients légers

Poste de travail
Dell Wyse client léger

Le rapprochement entre Dell et Wyse porte ses premiers fruits : un Cloud PC et trois clients légers orientés milieu de gamme, construits autour de processeurs AMD basse consommation et enrichis de technologies maison destinées à simplifier la transition vers le cloud.

Pour renforcer son offre professionnelle en matière de solutions de virtualisation, Dell s’est emparé de son compatriote Wyse en avril dernier. Parmi les premiers fruits de ce rapprochement, l’on recense quatre clients légers ancrés en milieu de gamme, sous la dénomination “Classe D”.

Avec eux, une confirmation : l’innovation se recentre sur le poste client et la complexité, sur le centre du réseau. La connexion s’effectue en Gigabit Ethernet ou en wifi 802.11n (en option, mono ou bibande), avec une prise en charge des environnements Citrix, Microsoft et VMware. L’un des quatre représentants de cette Classe D a la particularité de ne pas embarquer de système d’exploitation.

Le cloud comme environnement d’exécution

Son environnement d’exécution, il le tire du cloud. Quant aux applications, il les exécute soit à distance, soit en local, grâce à l’appliance de provisioning WSM, destinée à l’allocation des ressources. Dans cet esprit, Dell compte simplifier la migration d’une infrastructure locale en direction du cloud, tout en maintenant un niveau de disponibilité comparable et une fluidité sujette à contrariété du fait de la latence qu’induisent les connexions réseau longue distance.

A ces fins, entre en jeu la technologie Virtual Desktop Accelerator, qui optimise la transmission des paquets. En complément, TCX enrichit les protocoles RDP (Microsoft) et ICA (Citrix) pour permettre la gestion du multi-écrans, l’accélération graphique et l’utilisation de périphériques USB sur des Bureaux virtuels.

La parole à AMD

Dans une logique de désencombrement du poste de travail, les modèles de la Classe D partagent un même format réduit de 17 x 18,5 x 4 cm. Dell évalue leur consommation électrique moyenne à 9,2 W, tenant compte de l’enveloppe thermique minimale de processeurs bicoeurs signés AMD.

En tête de catalogue, le D90D7 embarque Windows Embedded Standard 7. Le circuit graphique Radeon HD 6250 (une ATI Mobility Radeon HD 4330 sans mémoire dédiée, mais avec décodage HD UVD3) est intégré au processeur AMD G-T48E à 1,4 GHz. La mémoire flash interne est extensible de 4 à 8 Go et la RAM DDR3-1066, de 2 à 4  Go.

Outre quatre ports USB 2.0 (deux en façade et deux à l’arrière), l’alliance d’un DVI-I et d’un DisplayPort 1.1 ouvre la voie à la résolution Full HD en mode mono-écran, ainsi qu’au double affichage. A noter que le D9097 peut se fixer sur un moniteur en VESA et qu’un clavier doté d’une entrée PS/2 est livré en standard.

Un PC peut en cacher un autre

Dans le reste de la série, le modèle D90DW tourne sous Windows Embedded Standard 2009. Son penchant sous SUSE Linux Enterprise se nomme D50D. Le Cloud PC de la meute, c’est le D00D, lui aussi administrable via les solutions Configuration Manager et Device Manager, lesquelles offrent une interface centralisée, pour des mises à jour simplifiées, un suivi d’activité en temps réel et des transmission sécurisées.

Ces technologies sont signées Wyse. Basé en Californie, la société recense 200 millions d’utilisateurs au quotidien dans le monde. En France, elle dispose d’un support technique et d’un bureau commercial.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur