Virtualisation: l'hyperviseur Xen 4.0 supporte jusqu'à 128 processeurs

Logiciels

Tolérance de panne, meilleur support des périphériques physiques et meilleure montée en charge sont au cœur de la version 4.0 de l’hyperviseur Xen.

L’hyperviseur Xen est un des poids lourds de la virtualisation open source. La nouvelle mouture 4.0 vient tout juste de sortir (le code source de cet outil pourra être téléchargé à partir d’ici ).

Xen 4.0 monte sérieusement en charge. Il peut ainsi supporter des serveurs comprenant jusqu’à 128 processeurs. Chaque machine virtuelle pourra disposer de 128 processeurs virtuels et d’un maximum de 1 To de mémoire vive. Du lourd.

La solution blktap2 permet de créer des instantanés des disques virtuels ou de les cloner, alors que la solution Remus ajoute des fonctionnalités de tolérance de panne aux machines virtuelles. Le principe est simple : la machine virtuelle tourne à l’identique sur plusieurs serveurs séparés. Xen se charge de synchroniser les instances en cours de fonctionnement. En cas de problème sur un serveur, Xen peut alors basculer automatiquement et instantanément sur un autre.

Plusieurs nouveautés permettent d’augmenter les performances des machines virtuelles : amélioration du support Intel VT-d et AMD IOMMU, prise en charge directe des cartes graphiques et des ports USB 2.0, accélération des opérations réseau, partage des pages mémoire communes et réutilisation de la mémoire inexploitée des machines virtuelles. Enfin, il est possible de modifier la taille d’un disque virtuel… à chaud.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur