Virtualisation : Parallels Desktop 5.0 pour Mac OS est en approche

Logiciels

Parallels Desktop 5.0 pour Mac tirera mieux partie de la puissance des dernières machines Apple et sera, enfin, pleinement compatible avec Windows Vista et 7.

En réponse à VMware, qui promet une mise à jour gratuite vers Fusion 3 pour ceux qui achètent la mouture actuelle, Parallels fait de même avec le futur Parallels Desktop 5.0 pour Mac .

Pour profiter de cette mise à jour, vous devrez présenter une preuve d’achat. La compagnie ne précise pas quand sera disponible la version 5.0 de son outil de virtualisation. Toutefois, l’offre de mise à niveau gratuite étant valable jusqu’au 31 décembre 2009, il est légitime de penser que la nouvelle mouture du logiciel sera – au plus tard – livrée à cette date.

Quelles sont les nouveautés attendues pour ce produit ? Vous y trouverez tout d’abord le support de DirectX 9 et d’Aero, et ce, aussi bien sous Windows Vista que Windows 7. Parallels Compressor permettra dorénavant de compacter automatiquement les disques virtuels. De plus, il sera possible d’exploiter les configurations multi-écrans. Voilà qui permettra à ce logiciel de se mettre au niveau de son concurrent.

Mais ce n’est pas tout. L’éditeur annonce que le moteur de virtualisation de Parallels Desktop 5.0 pour Mac sera globalement plus performant que précédemment. De surcroit, le logiciel pourra assigner un maximum de huit processeurs ou cœurs à chaque machine virtuelle. Dans ce domaine, l’offre de Parallels dépasse celle de VMware, qui reste limitée à quatre processeurs par machine virtuelle.

Le logiciel sera aussi capable d’exploiter la technologie EPT (Extended Page Table) des puces Nehalem, avec à la clé une vitesse de traitement en hausse. Enfin, les performances de Linux en mode paravirtualisé seront améliorées.

___

Valeur commerciale de la virtualisation : exploiter les avantages de solutions intégrées Comment alléger les coûts directement, grâce à une réduction immédiate des coûts d’alimentation et de refroidissement, et indirectement, grâce à une réduction des coûts d’administration associés au matériel de serveur et aux couches de gestion des logiciels d’infrastructure ? Téléchargez gratuitement l’analyse d’IDC qui présente les avantages du passage à une infrastructure virtualisée en termes de réduction des coûts informatiques. Pour télécharger le livre blanc, cliquez ici.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur