Virtualisation : Red Hat monte à l’assaut de VMware

RéseauxVirtualisation

RHEV 3.0 mise sur le tout Linux et une capacité à monter en charge impressionnante pour s’imposer face aux ténors du secteur. Un produit accessible actuellement en version bêta.

Red Hat lance une nouvelle mouture de sa solution tout-en-un de virtualisation, Red Hat Enterprise Virtualization. Cette dernière n’est accessible actuellement qu’en bêta.

RHEV 3.0 s’architecture autour d’une version de KVM issue de la Red Hat Enterprise Linux 6 (RHEL 6). Elle est capable de supporter jusqu’à 128 cœurs de processeur et 2 To de mémoire vive côté hôte et jusqu’à 64 processeurs virtuels et 2 To de mémoire vive par machine virtuelle. Du solide.

« Red Hat Enterprise Virtualization 3.0 devrait offrir aux clients de nouvelles fonctions et capacités impressionnantes, que l’on retrouve d’ores et déjà dans la version bêta annoncée aujourd’hui, souligne Navin Thadani, directeur principal virtualization business chez Red Hat. L’une des principales nouvelles fonctionnalités de cette version est la possibilité de déployer le serveur de gestion sur Linux qui devient ainsi la plate-forme idéale pour les clients ne souhaitant plus utiliser des solutions propriétaires. »

La firme propose en effet une version refondue de Red Hat Enterprise Virtualization Manager. Écrite en Java, elle fonctionne sous JBoss EAP en environnement RHEL. Des fonctions d’administration à niveaux multiples permettent de supporter les infrastructures de très grandes tailles. Un portail offre aux utilisateurs de gérer leurs machines virtuelles. Enfin, un moteur de création de rapport se focalise sur l’analyse de l’utilisation des machines virtuelles.

Bon point, une interface de programmation permettra de contrôler RHEV depuis un logiciel tiers. Red Hat n’a pas oublié non plus le monde desktop, puisqu’une nouvelle mouture de Spice (Simple protocol for independent computing environment, protocole d’accès distant aux machines virtuelles) est livrée. Elle est accompagnée d’un module de compression dynamique amélioré.

Crédit photo : © Nmedia – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur