Virtualisation: Red Hat renforce l'interopérabilité de RHEV for Servers

Réseaux

Red Hat Enterprise Virtualization 2.2 arrive aujourd’hui en version bêta. Au menu, un support des environnements de bureau virtualisés et du format OVF.

L’offre Red Hat Enterprise Virtualization for Servers (RHEV for Servers) a été officiellement lancée en novembre 2009. Cette solution professionnelle, basée sur l’hyperviseur KVM, a été rapidement adoptée au sein de plates-formes de cloud majeures, comme celles d’IBM et de NTT.

Fort de ce succès, Red Hat propose une version bêta de RHEV 2.2, qui apporte de multiples nouveautés. Elle pourra supporter 256 Go de mémoire vive par machine virtuelle, proposera de meilleures performances disque et sera en mesure de collecter des données d’utilisation, afin de surveiller le fonctionnement d’un ensemble de machines virtuelles. Enfin, le tout est optimisé pour les nouveaux processeurs d’Intel (Xeon Nehalem-EX) et d’AMD ( Opteron 6000 Magny-Cours ). Voilà pour le chapitre technique.

Du côté des fonctionnalités, nous trouvons la gestion des postes de travail virtualisés (en plus des serveurs) et un support complet de l’Open Virtualization Format (OVF). Il s’agit d’un format ouvert permettant d’améliorer l’interopérabilité entre les solutions de virtualisation. RHEV 2.2 supporte aussi bien l’import que l’export vers ce format. Mieux, un outil V2V spécifique (virtuel vers virtuel) permettra de convertir les machines virtuelles VMware et Xen en OVF. Il est aujourd’hui réservé aux machines virtuelles Red Hat, mais devrait prochainement être compatible avec celles utilisant Windows.

La version bêta de RHEV 2.2 est disponible dès aujourd’hui sur le Red Hat Network.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur