Virtualisation : sortie de VMware Fusion 3

Logiciels

VMware Fusion 3 propose un nouveau moteur 64 bits et se veut compatible aussi bien avec Windows 7 que l’accélération matérielle de la 3D.

La concurrence a parfois du bon. Alors que le développement de VMware Workstation pour Windows et Linux stagne, l’offre pour Mac OS X évolue à toute vitesse, afin – en grande partie – de contrer efficacement Parallels Desktop.

La compagnie vient ainsi de dévoiler VMware Fusion 3, annoncé pour le 27 octobre prochain. Il sera disponible au prix de 79,99 dollars pour une licence complète ou 39,99 dollars en version de mise à jour. Les personnes qui achètent aujourd’hui une licence de VMware Fusion 2 profiteront toutefois d’une mise à jour gratuite vers la version 3.

Au chapitre des nouveautés, l’application propose un nouveau moteur 64 bits, capable de tirer la quintessence du noyau livré avec Snow Leopard. Elle est compatible avec les fonctionnalités avancées de Windows Vista et de Windows 7 : Aero, Flip 3D, etc. Des outils de migration permettront de transformer aisément un PC classique (système, applications et données) en machine virtuelle.

VMware Fusion 3 assure aussi l’accélération matérielle de la 3D ; OpenGL 2.1 et DirectX 9.0c. Enfin, sur les machines multicœurs ou multiprocesseurs, VMware Fusion pourra simuler jusqu’à quatre processeurs par machine virtuelle.

« Nous avons été particulièrement heureux de la rapide diffusion de VMware Fusion dans la communauté Mac dès son lancement – il y a seulement deux ans – et de son positionnement actuel de numéro un des solutions d’exécution Windows sur Mac », se félicite Jocelyn Goldfein, vice-président et directeur général de l’unité desktop de VMware. « VMware Fusion 3 s’appuie sur cette plate-forme éprouvée pour rendre toujours plus simple l’utilisation des applications Windows sur Mac. »

___

Valeur commerciale de la virtualisation : exploiter les avantages de solutions intégrées Comment alléger les coûts directement, grâce à une réduction immédiate des coûts d’alimentation et de refroidissement, et indirectement, grâce à une réduction des coûts d’administration associés au matériel de serveur et aux couches de gestion des logiciels d’infrastructure ? Téléchargez gratuitement l’analyse d’IDC qui présente les avantages du passage à une infrastructure virtualisée en termes de réduction des coûts informatiques. Pour télécharger le livre blanc, cliquez ici.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur