Virtualisation : VMware Workstation 7 met l’accent sur Windows 7

Logiciels

VMware Workstation 7 est une offre 100 % compatible avec Windows 7 et particulièrement bien adaptée aux besoins des développeurs.

VMware vient de lancer une nouvelle version de son outil de virtualisation pour Windows et Linux. VMware Workstation 7 se veut totalement compatible avec Windows 7, qu’il soit utilisé en tant que système hôte ou virtualisé.

VMware Workstation 7 améliore ainsi son support de la 3D accélérée, avec l’intégration de DirectX 9.0c, des Shader Model 3 et de l’OpenGL 2.1. Ceci permettra, par exemple, de disposer d’un support d’Aero au sein des machines virtuelles fonctionnant sous Windows Vista et Windows 7. La compagnie a également mis l’accent sur le support de Windows 7 en tant que système d’exploitation hôte : compatibilité avec les versions 32 bits et 64 bits de l’OS, gestion du Flip 3D et d’Aero Peek.

Chaque machine virtuelle pourra disposer d’un maximum de quatre processeurs et de 32 Go de mémoire vive. De plus, les données pourront être chiffrées en AES 256 bits et la reconnaissance des imprimantes ne nécessitera pas l’installation de pilotes spécifiques au sein de l’OS virtualisé.

Le seul véritable écueil réside dans le coût de ce logiciel : 153,14 euros pour la licence complète et 80,22 euros dans le cadre d’une mise à jour. Et seuls ceux qui ont acheté VMware Workstation 6.5 depuis le début de ce mois pourront bénéficier d’une mise à jour gratuite.

L’éditeur justifie le prix élevé de ce produit par son excellente intégration au sein des outils de programmation. Il convient d’admettre que le couple Visual Studio et VMware Workstation fait des étincelles. Consciente de son avantage, la compagnie ajoute maintenant le support de nouveaux environnements de développement : SpringSource Tools Suite et Eclipse IDE for C/C++.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur