Virus: les coûts de rétablissement ont explosé

Sécurité

Le retour à la normale, après une attaque virale, coûte désormais 23% de plus pour une entreprise

Jamais les entreprises n’auront été autant attaquées par des virus depuis 2003. Sober, Bagle, MyDoom, Netsky: autant de “sales bêtes” qui ne détruisent pas de données mais qui paralysent les serveurs des entreprises de façon violente, massive et surtout répétitive.

Conséquence, la “convalescence” d’une entreprise après une attaque coûte de plus en plus cher. Selon une étude de ICSA Labs, division de la société TruSecure, le coût moyen de rétablissement des réseaux d’ordinateurs atteint désormais les 100.000 dollars par entreprise et par événement. Soit une augmentation de 23% en un an! Cette estimation est basée sur les dégâts causés par un “sinistre viral” infectant au moins 25 PC ou serveurs en même temps, ou ayant mené à des dommages significatifs ou à une perte financière. Les coûts de rétablissement englobent, quant à eux, les heures et les jours passés par les techniciens pour obtenir le retour à un fonctionnement normal du réseau informatique. Parmi les 300 entreprises sondées, 92 ont dit avoir subi une attaque en 2003, soit 15% de plus qu’en 2002. 88% d’entre elles ont estimé que le problème des virus a “empiré” l’an dernier (marqué notamment par le virus Blaster), contre 12% jugeant la situation “inchangée ou meilleure”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur