Virus: Sober.F attaque sous prétexte d’avertissement

Sécurité

Vicieux: le mail accompagnant le ver laisse croire qu’aucun virus n’a été détecté

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La « sale bête » Sober est-elle de retour? Après les très importantes attaques des versions C et D en février mars, l’éditeur de logiciels anti-virus Sophos donne l’alerte. La version F de Sober serait en passe d’inonder les réseaux.

Comme ses homologues, Sober.F est un « mass-mailer »: il se diffuse via les systèmes de messagerie. Il utilise une série de lignes d’objet, parmi lesquelles : ?Oh my God’, ?Hi, it’s me’, ?Well, surprise ?!’ et ?Bad Gateway’. En cliquent sur la pièce jointe au message, il lance le virus, qui collecte alors toutes les adresses e-mails qu’il trouve sur le disque dur de l’ordinateur infecté. Le ver se renvoie alors vers celles-ci, prenant même la forme d’un message en allemand si l’adresse se trouve en Allemagne. Mais Sober.F est encore plus vicieux. Le ver peut ajouter à la fin des e-mails infectés un message (‘No virus found’) prétendant qu’ils ont déjà été contrôlés par un antivirus et qu’ils ne contiennent pas de code malicieux! Alors, méfiance!

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.


Avis d'experts de l'IT