Pour gérer vos consentements :

Visioconférence : ce que Gartner dit des fournisseurs leaders

Cisco, Microsoft et Zoom : ils sont trois « leaders » dans l’édition 2020 du Magic Quadrant dédié aux solutions de réunion.

Tous trois l’étaient déjà l’an dernier. Comme LogMeIn, rétrogradé cette fois-ci au rang de « challenger », Gartner ayant évalué moins favorablement sa vision marché.

Cisco se distingue, estime Gartner, par la profondeur de son catalogue et la variété des options de déploiement. Il dispose aussi d’un écosystème de partenaires sans égal chez les autres fournisseurs classés dans ce Magic Quadrant. Sa capacité d’innovation lui vaut également un bon point. Entre autres sous le prisme de l’IA et de la sécurité.

Mauvais point, en revanche, pour le modèle de licence, jugé à la fois complexe pour les clients et peu flexible pour les revendeurs. C’est, au contraire, un avantage chez Zoom, dont Gartner salue par ailleurs la rapidité d’extension de couverture fonctionnelle. Tout en déplorant, par contre, le périmètre restreint du réseau de distribution… et les doutes qui demeurent en matière de sécurité.

L’atout suite bureautique

Chez Microsoft aussi, le rythme d’innovation est un point fort, d’après Gartner. Même chose pour la flexibilité de déploiement, en plus des jonctions avec la suite Office 365. La gestion des participants externes reste, a contrario, un point faible face aux poids lourds de ce marché. Il en est de même pour le contrôle des réunions et les outils collaboratifs.

Sur l’ensemble des « leaders » et des « challengers », Google est le seul à ne proposer qu’un modèle d’exploitation. En l’occurrence le SaaS, dans le cadre de l’offre Google Workspace (ex-G Suite). Une approche « économiquement efficace », affirme Gartner, qui souligne aussi l’intégration à Gmail. Le cabinet américain se montre moins élogieux sur la gestion des webinaires et la partie outils collaboratifs.

Ce dernier volet pêche aussi chez LogMeIn. Lequel manque en outre d’options de contrôle des réunions (pas d’authentification multifacteur, d’analyse des liens dans les discussions instantanées…). Il fait, en revanche, mieux que l’essentiel des concurrents en matière de capacité de montée en charge.

Illustration principale © fizkes – stock.adobe.com

Recent Posts

Dataiku en SaaS : le chantier concrétisé

L'offre Dataiku Online fait ses débuts commerciaux. Il s'agit d'une version SaaS de la plate-forme…

3 jours ago

Numeum : une voix numérique pour la France et l’Europe

Né de la fusion de Syntec Numérique et Tech in France, Numeum est le nouveau…

3 jours ago

Fluid Framework : ce que Microsoft vise sur Office et au-delà

L'intégration de Fluid Framework dans Microsoft 365 va se renforcer cet été. Mais la démarche…

3 jours ago

Développement logiciel : SLSA veut sécuriser la chaîne

Avec le projet SLSA, fondé sur une de ses méthodes internes, Google projette un framework…

3 jours ago

Microsoft : Satya Nadella devient président du conseil

Satya Nadella va cumuler les fonctions de président du "board" et de directeur général de…

4 jours ago

RGPD : les 27 disent oui au Royaume-Uni

Les États membres de l'UE ont validé la décision d'adéquation qui ouvre la voie au…

4 jours ago