Pour gérer vos consentements :

Visioconférence : ce que Gartner dit des fournisseurs leaders

Cisco, Microsoft et Zoom : ils sont trois « leaders » dans l’édition 2020 du Magic Quadrant dédié aux solutions de réunion.

Tous trois l’étaient déjà l’an dernier. Comme LogMeIn, rétrogradé cette fois-ci au rang de « challenger », Gartner ayant évalué moins favorablement sa vision marché.

Cisco se distingue, estime Gartner, par la profondeur de son catalogue et la variété des options de déploiement. Il dispose aussi d’un écosystème de partenaires sans égal chez les autres fournisseurs classés dans ce Magic Quadrant. Sa capacité d’innovation lui vaut également un bon point. Entre autres sous le prisme de l’IA et de la sécurité.

Mauvais point, en revanche, pour le modèle de licence, jugé à la fois complexe pour les clients et peu flexible pour les revendeurs. C’est, au contraire, un avantage chez Zoom, dont Gartner salue par ailleurs la rapidité d’extension de couverture fonctionnelle. Tout en déplorant, par contre, le périmètre restreint du réseau de distribution… et les doutes qui demeurent en matière de sécurité.

L’atout suite bureautique

Chez Microsoft aussi, le rythme d’innovation est un point fort, d’après Gartner. Même chose pour la flexibilité de déploiement, en plus des jonctions avec la suite Office 365. La gestion des participants externes reste, a contrario, un point faible face aux poids lourds de ce marché. Il en est de même pour le contrôle des réunions et les outils collaboratifs.

Sur l’ensemble des « leaders » et des « challengers », Google est le seul à ne proposer qu’un modèle d’exploitation. En l’occurrence le SaaS, dans le cadre de l’offre Google Workspace (ex-G Suite). Une approche « économiquement efficace », affirme Gartner, qui souligne aussi l’intégration à Gmail. Le cabinet américain se montre moins élogieux sur la gestion des webinaires et la partie outils collaboratifs.

Ce dernier volet pêche aussi chez LogMeIn. Lequel manque en outre d’options de contrôle des réunions (pas d’authentification multifacteur, d’analyse des liens dans les discussions instantanées…). Il fait, en revanche, mieux que l’essentiel des concurrents en matière de capacité de montée en charge.

Illustration principale © fizkes – stock.adobe.com

Recent Posts

Logiciels libres : comment l’UE veut les promouvoir

La Commission européenne a récemment adopté une décision censée faciliter l'ouverture du code source de…

3 heures ago

Kubernetes : 5 projets open source à surveiller

Stockage, sécurité, gestion d'infra... Focus sur cinq projets open source qui se sont développés autour…

5 heures ago

Bug bounty : Yogosha se renforce avec une levée de 10millions €

Le spécialiste du Bug Bounty annonce une levée de fonds de 10 millions €.

5 heures ago

DSI, un retour aux fondamentaux ?

Sécurité, opération, alignement... Les directions informatiques peinent encore à trouver l'équilibre entre innovation et excellence…

21 heures ago

IT souveraine : 6 pépites made in France

Digital workplace, formation logicielle, ITSM, IoT… Coup d’œil sur six entreprises françaises qui ont accroché…

22 heures ago

Gestion du risque IT : le top 10 des fournisseurs

Qui sont les têtes d'affiche de l'ITRM (gestion du risque IT) et comment leurs offres…

24 heures ago