Visiophonie d’entreprises, mobiles: Skype prend de l’épaisseur

Régulations

L’éditeur du célèbre logiciel de téléphonie gratuite en mode P2P annonce une série de nouveautés

Grosse actualité autour de l’éditeur luxembourgeois Skype. Ce mardi, nous vous décrivions l’original plan de communication que l’entreprise compte mettre en place sur Internet (lire notre article).

Aujourd’hui, l’éditeur annonce quelques nouveautés qui vont certainement séduire les 39 millions d’utilisateurs de l’application qui permet de téléphoner gratuitement sur Internet. L’éditeur prévoit ainsi de lancer avant la fin de l’année un service de visiophonie permettant à ses utilisateurs de se voir tout en se parlant. “La visio a été testée en interne et nous prévoyons de lancer le service cette année en version test”, a déclaré à Reuters Niklas Zennström, p-dg de l’éditeur. Le cofondateur de Skype, déjà à l’origine du logiciel d’échange de fichiers Kazaa, a ajouté qu’il prévoyait de lancer une offre réservée aux entreprises courant 2005. Car ce marché est très porteur, selon un sondage mené par la société, 30% de ses utilisateurs feraient déjà usage du logiciel dans leur entreprise. Par ailleurs, et c’est une annonce d’importance, Skype rendra son logiciel compatible avec les ‘smartphones’ utilisant les systèmes d’exploitation Windows Mobile (Microsoft) et Symbian. Il compte également sur les futurs téléphones utilisant la norme de communication sans fil Wi-Fi, ainsi que sur les combinés multimodes, qui combineront GSM ou téléphonie 3G en même temps, et Wi-Fi. Déjà, lors du salon 3GSM de Cannes en février dernier, Skype avait annoncé un accord avec le fabricant américain de téléphones portables Motorola. Motorola a annoncé qu’il lancera au 1er semestre 2005 des équipements compatibles avec le logiciel Skype mais le groupe n’a pas encore fourni de date pour le lancement de téléphones compatibles. “Avec cet accord, nous prouvons que nous ne sommes pas des ennemis des sociétés de télécoms mais que nous voulons travailler avec elles”, précisait Niklas Zennström. L’éditeur dit être déjà en contrat avec le concepteur de combinés I-Mate, basé à Dubaï, qui lancera son premier modèle compatible pour environ 900 dollars. Mais il reste une question de taille: le modèle économique. Comment la gratuité sera-t-elle intégrée par les opérateurs? Ces derniers accepteront-ils de laisser leurs abonnés téléphoner gratuitement sur leurs mobiles grâce à Skype? Mystère. Les 3 offres Skype

A l’origine, Skype est un logiciel qui permet de téléphoner gratuitement sur Internet à partir du moment où les deux correspondants possèdent l’application. 39 millions de personnes y sont abonnés. Depuis, l’éditeur a lancé deux services payants: Skype-Out permet d’appeler les téléphones fixes et mobiles depuis un ordinateur en achetant à l’avance un crédit de communication. Lancé en août 2004, Skype-Out comptait en avril dernier 1,2 million de clients. Skype-In, service inverse, permet tout simplement à ses clients d’être contactés depuis un téléphone fixe ou mobile et non plus seulement depuis un ordinateur. Il est disponible en France, aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, Suède, Norvège, Finlande, Danemark et à Hong-Kong pour 10 euros pour trois mois ou 30 euros pour un an.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur