Vista et Office 2007 : lancement au Musée de l’Homme

Régulations

Ce 30 novembre au soir, Microsoft France a convié le tout Paris de la ‘high
tech’ au Musée de l’Homme: au menu, avant autres petits fours insolites, on a
goûté le “People ready’… Ambiance

Ni Bill Gates, ni Steve Ballmer, pas même en images -on a échappé à la retransmission vidéo!- car Eric Boustouller, président de Microsoft France, a fait déplacer Jeff Raikes, ‘président Monde de Microsoft Business Division’ pour cette imposante soirée de lancement au Trocadéro à Paris.

Le tout people Parisien était là face au président et à Christine Ockrent en personne, animatrice du big show, derrière les feux de la rampe – les Untels, Dupont, Durant Marie Schmitt et autres Quidams… sans oublier les pionniers comme Bernard Vergnes (premier président de Microsoft France), tout ce grand monde, plus de 500 personnalités, ont pu entendre l’argumentaire stratégique de Windows Vista -en particulier ce concept ‘base line’ du “People Ready”, sous les strass et les marbres incorruptibles d’un Musée de l’Homme hélas un peu dépouillé (concurrence oblige, celle du Musée des Arts Premiers, Quai Branly, nous a soufflé un expert ami -dernier Mohican Mac -utilisateur…) et avant la splendide performance du Cirque du Soleil, clou de la soirée.

Eric Boustouller et Christine Ockrent

Jeff Raikes, l’invité d’honneur, a expliqué que Vista, mais également (et surtout?) Office 2007 ouvrent une nouvelle ère, celle du “people ready‘, formule intraduisible -n’en déplaise à nos chers lecteurs québecquois – pas plus que celle du Web 2.0 inaccessible quelque temps encore aux non-initiés.

Alors qu’est-ce donc? La promesse d’une “ouverture à de nouveaux marchés“, un “focus” sur l’innovation apportant d’innombrables opportunités aux pionniers”; et, troisièmement, “un levier de motivation pour tout le monde” (‘people’, les gens, vous et moi, bien sûr). Il s’agit de redonner de la “puissance” (ou du “pouvoir” ?) à tous (“empower people”). Voilà pour l’ambition.

Jeff Raikes

A travers les témoignages de premiers utilisateurs témoins -Cegelec, Cegid, Dassault Systèmes, Fnac, Lectra…- on aura retenu quelques concepts intéressants – à valider: la promesse avec Office 2007 notamment de rendre les passerelles inter-applications transparentes (ou très “user friendly“, on ne traduit plus…), de pouvoir déplacer et travailler les data que l’on manipule avec de simples ” glisser-coller” en quelques clics souris. C’est, d’une certaine façon, le pari que la bureautique s’érige en système d’information, ou que l’affichage en 3D avec rotation à 360° permettrait à tout un chacun de se prendre pour un concepteur/designer CAO/DAO sur Catia en bureau d’études…

Illusions, formules marketing magiques?” s’interrogeait à haute voix un DSI mi-figue, mi-raisin mais bien présent, lors du cocktail. D’autres managers ont relevé que si révolution, il y a c’est peut-être ailleurs encore, dans SharePoint 7, avec l’introduction de nouveaux modes de travail collaboratif.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur