Vista : le ?WGA Plus’ fait des siennes

Sécurité

Microsoft explique que peu d’utilisateurs sont concernés, et qu’un correctif
est disponible

Certains utilisateurs de l’OS de Redmond continuent de signaler qu’au moindre changement de driver, Vista doit être intégralement réinstallé. Pourtant, à la fin du mois de janvier Microsoft a tranquillement diffusé une mise à jour corrigeant une faille dans s a technologie SPP (Software Protection Platform).

Dès son annonce en octobre 2006, le WGA Plus ou SPP a suscité des réactions assez houleuses, et de nombreux utilisateurs ont critiqué la sortie d’une mouture encore plus agressive que la protection WGA de Windows XP.

Qui plus est, la protection SPP est victime d’un bug et demande à l’utilisateur d’activer sa copie de Vista, même s’il l’a déjà fait. “Même si ce problème se présente rarement, il peut se produire pendant une installation classique de Windows sur un ordinateur Vista Ready. Par exemple, le bug ne se présente que sous certaines conditions : l’utilisateur installe un nouveau driver, un nouveau programme, ou s’il supprime un programme.”

Signalons également qu’un utilisateur de l’OS a été confronté à ce bug en essayant de flasher son BIOS. Microsoft n’indique pas combien de personnes sont concernées par ce problème, mais étant donné le nombre de forums ouverts sur ce sujet ils doivent être nombreux.

Rappelons que Vista doit être activé dans les 30 jours qui suivent son installation, sans quoi il passe dans ce que Microsoft appelle un mode ” reduced fonctionality”. Pour résumer, lorsque l’utilisateur bascule sans le vouloir dans ce mode il n’y a plus que le navigateur Web qui fonctionne et ce pour seulement une heure. Soit une marge de temps à peine suffisante pour relancer la procédure d’authentification de l’OS, doublée d’une incroyable punition ayant fait hurler plus d’un utilisateur légitime.

Ce système est invraisemblable. La reconnaissance de l’OS ne devrait se faire qu’une fois, et à moins de changer totalement le hardware du PC il n’est pas normal d’avoir à relancer la procédure SPP à chaque légère modification. Généralement, les revendeurs activent Vista pour leurs clients, mais si ces derniers doivent le réactiver ils ne disposent d’une période de “grâce”de seulement 3 jours.

Microsoft a déclaré que le bug de son système d’authentification se produit lorsque des paramètres systèmes sont modifiés. Cela provoque un échec du BIOS qui est un élément primordial du processus d’activation.

Le problème est sérieux, et Microsoft reconnaît qu’il s’agit d’un bug de l’OS et non d’une quelconque défaillance des drivers ou des programmes installés par l’utilisateur.

Selon Microsoft, un correctif pour ce bug est disponible. Un porte-parole du groupe a expliqué que ce patch était “recommandé” mais pas obligatoire et qu’il était disponible depuis la fin du mois de janvier en versions 32-bit et 64-bit. Ironie de l’histoire ces patchs ne sont accessibles qu’aux ordinateurs qui ont passé avec succès le WGA. Imaginons un instant que les serveurs permettant l’authentification de Vista soient hackés… une vraie catastrophe?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur