Vivendi ne cèdera pas SFR !

Cloud

Jean-René Fourtou, le p-dg du groupe, a été très clair lors de l’assemblée générale des actionnaires

Pas d’OPA de mon vivant! C’est en substance le message qu’a voulu faire passer Jean-René Fourtou aux actionnaires de son groupe réunis ce jeudi. Vodafone, l’opérateur britannique aura beau marteler son intention de s’emparer de SFR voire de Vivendi dans sa globalité, le groupe français ne cèdera pas.

“Vodafone peut lancer une OPA (…) sur la totalité de Vivendi, ce qui le conduirait à courir pas mal de risques et des difficultés. C’est la raison pour laquelle je ne crois pas aujourd’hui à une telle éventualité”, a-t-il dit. Jean-René Fourtou, qui a recentré le groupe autour des médias (Canal+, Universal Music, VU Games) et des télécoms (Cegetel-SFR), a confirmé vouloir maintenir ce positionnement. Il faut dire que le p-dg du Vivendi Universal a d’avantage de marge de manoeuvre aujourd’hui. Arrivé aux commandes d’un géant au bord de la faillite, il a permis au groupe de sortir progressivement la tête de l’eau. Même si les résultats actuels sont encore contrastés avec une activité médias en difficultés. “La crise est derrière nous”, a-t-il indiqué en rappelant qu’entre 2001 et 2003 le groupe avait cumulé 38 milliards d’euros de pertes. Par ailleurs, la cession de Vivendi Entertainment, le pôle américain de VU, à NBC est quasiment bouclée. Autant d’éléments qui permettent à Jean-René Fourtou de promettre “une croissance très importante” en 2004 et de faire le poids face aux velléités de Vodafone.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur