Vivendi Universal en bonne forme

Cloud

SFR et les jeux-vidéo sont les grands gagnants du troisième trimestre

Vivendi Universal affiche un nouveau trimestre dans le vert. Le groupe de communication fait état pour le troisième trimestre d’un chiffre d’affaires en progression de 12%, à 4,874 milliards d’euros. Soit une performance supérieure aux attentes du marché.

Sur neuf mois, le chiffre d’affaires croît de 10% à 14 milliards d’euros (+8% sur une base comparable). Quasiment toutes les activités de VU sont en progrès. La filiale de téléphonie mobile française SFR demeure la première division du groupe. Elle voit ses ventes progresser de 20% (6,7% sur une base comparable) à 2,236 milliards d’euros. La progression s’explique par la croissance du parc d’abonnés alors que le revenu moyen par client (ARPU) est resté stable au troisième trimestre. A fin septembre, le deuxième opérateur mobile français affichait 16,455 millions de clients, en hausse de 9% sur un an (dont 10,383 millions d’abonnés, en hausse de 14%). Le service de troisième génération, qui vise 500.000 clients fin 2005, en comptait 399.000 à fin septembre (voir notre article). Vivendi Universal Games (jeux-vidéo), confirme sa santé retrouvée grâce au succès de World of Warcraft, qui compte quatre millions d’abonnés. Les ventes s’envolent de 151% à 158 millions d’euros, un chiffre bien supérieur aux attentes. Le chiffre d’affaires de Canal+ progresse de 2% à 863 millions (+10% en comparable) avec une croissance de 29% pour l’activité cinéma. La télévision à péage enregistre “sa plus forte progression sur un troisième trimestre depuis plus de trois ans” avec une croissance de 5% en comparable. Seule ombre dans ce magnifique tableau, la division disques (Universal Music) qui repart dans le rouge après un bon deuxième trimestre. Les ventes sont en baisse de 4% à 1,119 milliard (-1,5% en comparable) dans un marché difficile. Ce repli s’explique, selon le communiqué du groupe, par un “catalogue de sortie moins favorable”. Les ventes de musique en ligne représentent désormais 6% du chiffre d’affaires total de la division.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur