Categories: CloudVirtualisation

VMware élargit son empreinte Kubernetes

Le projet Pacific de VMware entre dans une nouvelle phase.

La démarche, présentée au VMworld 2019, vise à ouvrir vSphere à Kubernetes. Elle s’est traduite, en mars dernier, par l’intégration de l’orchestrateur au sein de la pile Cloud Foundation (vSphere + vSAN + NSX-T) dans le cadre du portefeuille Tanzu.

VMware vient de franchir une étape supplémentaire avec l’ouverture aux environnements vSphere (le client apportant ses propres briques stockage, réseau et équilibrage de charge). L’éditeur américain affirme disposer d’une base installée de « plus de 70 millions de workloads ».

vSphere est mis à jour en parallèle. La version 7 Update 1 étend la capacité maximale des VM à 768 vCPU et 24 To de mémoire vive. Chaque cluster peut par ailleurs désormais accueillir jusqu’à 96 hôtes.

À noter également l’extension de Lifecycle Manager. Le voilà qui prend en charge l’installation et la configuration de NSX-T, en plus des hôtes vSphere et vSAN.

Cloud Foundation en périphérie

Côté vSAN, on aura relevé l’annonce de la Data Persistence Platform. Elle consiste en un framework que les applications stateful peuvent exploiter pour faciliter leur déploiement au sein de Cloud Foundation avec Tanzu. L’ensemble se fonde sur des partenariats avec des fournisseurs de bases de données et de stockage objet. La liste comprend pour l’heure Cloudian, DataStax, Dell EMC et MiniO.

Autre nouveauté : HCI Mesh. Cette fonction logicielle permet de répartir les ressources de stockage entre les clusters vSAN liés à une même instance vCenter.

Sur le volet File Services, VMware introduit la prise en charge de SMB 2.1 et 3, ainsi que l’intégration Active Directory avec support de Kerberos.
On nous promet aussi un redémarrage plus rapide des hôtes, une option de compression sans déduplication et les possibilité de chiffrer les données lors du transport entre nœuds vSAN.

Pour accompagner les déploiement de Cloud Foundation en périphérie, la fonctionnalité Remote Clusters fait son entrée. Elle permet d’exploiter domaines et clusters sur des sites distants de leur instance de gestion.

L’ensemble de ces nouveautés seront disponibles d’ici à fin octobre. Dell EMC les intégrera dans son infrastructure hyperconvergée VxRail.

Illustrations © VMware

Recent Posts

Business Intelligence : Tibco s’offre Information Builders

Tibco Software va acquérir Information Builders (ibi), pionnier de la Business Intelligence qui cherchait à…

2 jours ago

Moteurs de recherche : Google en situation d’Apple-dépendance ?

La procédure antitrust que l'administration américaine a ouverte contre Google comprend une estimation de la…

2 jours ago

Orange Cyberdefense : opposition interne à une cotation en bourse

Le principal syndicat de l'opérateur historique s'oppose à une cotation des activités Orange Cyberdéfense. Il…

2 jours ago

Machine learning : vers une classification dédiée des menaces de sécurité

Dans la lignée de son framework ATT@CK, MITRE porte le projet open source Adversarial ML…

2 jours ago

SAP lance sa Customer Data Platform

SAP Customer Data Platform s'appuie sur l'offre Customer Data Cloud, elle même basée sur la…

2 jours ago

Cyberattaque sur Sopra Steria : un bourreau nommé Ryuk ?

Référence dans l'univers des ransomwares, Ryuk semble s'être introduit chez Sopra Steria. En l'état, l'ESN…

2 jours ago