Pour gérer vos consentements :
Categories: CloudVirtualisation

VMware poussé à optimiser ESXi pour le stockage legacy

« VMware ne veut plus de clés USB et de cartes SD sur ESXi. » Ainsi résumions-nous, en octobre dernier, une initiative du fournisseur américain. En l’occurrence, déclarer obsolètes les configurations fondées exclusivement sur ces supports. Et affirmer que leur prise en charge ne serait plus assurée « dans un futur proche ». Puis inviter à leur substituer – ou à y associer – du stockage persistant « haute performance » (HDD, SSD).

En toile de fond, la sortie, au printemps 2020, de vSphere 7… et sa pile stockage réarchitecturée.

Avant vSphere 7, les partitions avaient une taille fixe – sauf /scratch et le datastore VMFS optionnel. Sur vSphere 7, au contraire, la taille fixe est l’exception. La quasi-totalité des partitions sont dimensionnées en fonction de la capacité du support d’amorçage (et du type d’installation : nouvelle ou mise à jour de vSphere).

Parmi ces partitions, il y en a une nouvelle : ESX-OSData. Elle regroupe toutes les partitions système. Tout y est stocké hormis le chargeur d’amorçage (situé dans system boot), les modules EFI (idem) et les modules de boot ESXi (boot-bank).

Message de VMware : vu le contenu d’ESX-OSData et les IO que cela entraîne, il faut mettre cette partition sur du stockage haute performance. Donc ni clé USB, ni carte SD, qui risquent d’être saturées, voire de subir des corruptions.

Clés USB et cartes SD : la fin n’est pas pour tout de suite

Ce message n’a pas changé. Les plans de VMware ont cependant évolué. Les configurations « 100 % USB/SD » resteront finalement prises en charge sur les serveurs certifiés jusqu’alors. Et, de manière plus générale, sur toute la série vSphere 7.x. La conséquence d’un certain nombre d’optimisations. Par exemple, la possibilité de déplacer certains éléments vers du stockage persistant (ou vers un disque virtuel en RAM). Un processus automatisé à partir de vSphere 7 Update 3c.

À terme, vSphere exigera exclusivement du stockage haute performance. Mais pour le moment, VMware ne fixe pas d’échéance. Première étape intermédiaire : on pourra déplacer toute la partition ESX-OSData sur ce type de stockage.

À l’avenir, vSphere permettra de mettre toute la partition ESX-OSData (et non pas seulement /scratch et VMTools) sur un volume VMFS. Ou sur un RAMdisk, en dernier ressort.

Illustration principale © REDPIXEL – Adobe Stock

Recent Posts

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

3 heures ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

8 heures ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

1 jour ago

Cloud : Microsoft peine à se convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

1 jour ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

1 jour ago

Le W3C dit non à Google et Mozilla sur l’identité décentralisée

La spécification DID (Decentralized Identifiers) passera au stade de recommandation W3C début août, en dépit…

1 jour ago