VMworld 2013 Europe : VMware met le cap sur la gestion du cloud

Cloud
VMworld 2013 Europe

Automatiser, opérer et gérer son infrastructure IT, tels sont les objectifs des multiples solutions présentées par VMware dans le cadre du VMworld 2013 Europe de Barcelone. Au menu notamment, le support d’OpenStack.

De notre envoyé spécial à Barcelone

Parmi le déluge d’annonces faites par Pat Gelsinger, CEO de VMware, les outils de gestion des infrastructures IT (virtuelles ou physiques) ont eu cette année une place à part dans le VMworld 2013 Europe.

Après un VMworld 2013 US orienté sur les offres d’infrastructure (nouvelles moutures de vSphere, vSom et de la vCloud Suite, disponible depuis le 19/09 ; lancement de NSX, disponible depuis le 15/10 ; présentation de vSAN, aujourd’hui accessible en bêta…), le VMworld 2013 Europe se focalise sur la gestion du cloud. Un des piliers les plus importants de l’IT as a Service.

Nous avons fait le point sur les annonces de VMware en la matière avec Lionel Cavalliere, directeur product marketing Cloud Management EMEA de VMware.

Automatiser et opérer le datacenter

Débutons par les solutions d’automatisation du datacenter avec l’annonce de vCAC 6.0 (vCloud Automation Center), un des éléments clés de l’offre de VMware. Au menu, l’arrivée du support d’OpenStack (et de son dérivé signé Red Hat). vCAC 6.0 s’affirme ainsi toujours plus comme un outil de gestion des datacenters, virtualisés ou non, et en technologie VMware… ou autre.

Fort logiquement, vCAC 6.0 est également capable de gérer l’offre vCloud Hybrid Service, solution de cloud public destinée à permettre l’extension d’un cloud privé d’entreprise (voir « Le cloud public de VMware prend le chemin de l’Europe »).

vCAC est suivi de solutions permettant d’opérer les infrastructures : vC Ops 5.8 (vCenter Operations Management Suite) et vC Log Insight 1.5. Le premier présente deux nouveautés importantes : un tableau de bord sur l’état du stockage, une avancée liée directement à l’arrivée de vSAN, et un monitoring de la santé de certaines applications, qui permet par exemple d’avoir une vue globale du fonctionnement d’une infrastructure Exchange ou SQL Server.

Redonner son pouvoir à la DSI

Dernière brique de gestion annoncée aujourd’hui, ITBM Suite 8.0 & 1.0 Standard Edition (IT Business Management Suite), une offre qui permet de gérer le catalogue des services proposés par la DSI, mais qui propose également de prendre en compte les coûts de déploiement des solutions, en fonction des options choisies (cloud privé, cloud Amazon ou Windows Azure, etc.).

Grâce à cet outil, la DSI aura des arguments pour contrer – en partie – le phénomène du « shadow IT », qui consiste pour les métiers à contourner le SI de l’entreprise en optant, sans concertation avec la DSI, pour des solutions de type cloud public.

Le service informatique sera maintenant en mesure d’évaluer le coût total de ces choix, frais de déploiement inclus. Un élément important pour estimer les coûts réel de l’IT dans le nuage, mais également une brique essentielle afin d’être en mesure – par la suite – de refacturer des services aux directions métier. ITBM Suite sera donc un élément clé de l’IT as a Service.

Notez que ces produits, présentés dans le cadre du VMworld 2013 Europe, seront pour la plupart disponibles en mouture définitive d’ici la fin de l’année.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire du cloud


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur