Vodafone abandonne-t-il sa part à Verizon ?

Cloud

Le britannique Vodafone pourrait céder à Verizon Communications sa participation dans Verizon Wireless, contre 48 milliards de dollars

Va-t-on assister à une nouvelle consolidation géante dans les télécoms ? C’est ce que la revue britannique

The Observer affirme en évoquant la cession des parts détenues par Vodafone dans Verizon Wireless. Cette société est une joint-venture entre le britannique Vodafone, qui détient 45% des parts, et le géant américain Verizon Communications. Le magazine affirme que l’opération pourrait avoir lieu avant la fin du mois. Il évoque un prix de cession global des parts de 48 milliards de dollars, ce qui pour Verizon représenterait, avec l’endettement du groupe, une opération à hauteur de 56 milliards. Ces chiffres surprennent. En début de semaine le Daily Telegraph avait évoqué une telle même opération, mais la valeur de la participation de Vodafone estimée par Verizon ne serait que de 38 milliards de dollars. La concentration des acteurs des télécoms américains, tout comme européens, n’est pas terminée. Le rachat des parts de Verizon Wireless détenues par Vodafone entre dans cette logique, même si aucun des deux groupes n’a commenté les diverses informations qui ont filtré autour de cette opération. En revanche, en admettant qu’elle se vérifie, Vodafone se retrouverait à la tête d’une trésorerie qui devrait lui permettre de relancer ses projets européens. De quoi alimenter une nouvelle fois les rumeurs d’une éventuelle OPA de Vodafone sur Vivendi en vue de s’approprier la pépite SFR?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur