Vodafone cède sa téléphonie fixe au Japon

Régulations

Recentrage. Le groupe britannique ne veut faire que du mobile, rien que du mobile.

Un an après avoir pris le contrôle des activités fixes et mobiles de l’opérateur Japan Telecom, Vodafone est aujourd’hui sur le point de céder les actifs “fixes” du nippon.

La stratégie du britannique est simple: se concentrer uniquement sur le téléphone cellulaire. Le groupe entend donc conserver J-Phone, troisième opérateur mobile du pays. Mais pour le reste… Téléphone fixe en crise au Japon Vodafone indique être en discussion avec plusieurs acheteurs potentiels. Mais selon les observateurs, la liste de candidats est très courte. Effondrement du secteur oblige. Un fonds d’investissement américain, Ripplewood, serait sur les rangs. Mais rien n’a filtré concernant d’autres candidats. Il est vrai que le prix demandé (2,3 milliards d’euros) a de quoi refroidir un peu plus les ardeurs d’éventuels impétrants. C’est cher pour une entreprise très endettée, dont les perspectives sont plutôt sombres. Il faut savoir qu’au Japon, la téléphonie fixe est en crise face au mobile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur