Vodafone: la valse des directeurs

Cloud

Le géant britannique rappelle Vittorio Colao parti il y a deux ans. Ce qui fait repartir les spéculations autour d’un départ éventuel d’Arun Sarin

La fébrilité règne toujours chez Vodafone. Le premier opérateur mobile mondial traverse une passe bien difficile où les résultats financiers difficiles se combinent à une fronde contre l’actuelle direction.

Le groupe britannique en est d’ailleurs à rappeler ses anciens directeurs. Vodafone a ainsi demandé à Vittorio Colao, parti il y a deux ans, de reprendre le poste de directeur général adjoint et de patron de la division européenne. Il remplacera Bill Morrow, ainsi que l’actuel directeur général adjoint Julian Horn-Smith. Plusieurs analystes ont salué le retour de Vittorio Colao, l’estimant à la hauteur de la difficile tâche de remplacer Morrow, un vétéran qui a quitté le groupe pour des raisons personnelles. Cette nomination est également interprétée comme un signe avant-coureur d’un éventuel départ du mythique patron du groupe, Arun Sarin. Déstabilisé, l’homme se maintient à la tête de Vodafone malgré une fronde de certains actionnaires. Rappelons qu’après avoir publié une perte abyssale (déficit annuel de 31,8 milliards d’euros), le groupe a souffert de la concurrence en Europe et a bu la tasse au Japon (lire nos articles). Le repli de l’action (-9% depuis janvier) et une stratégie jugée opaque ont poussé des actionnaires à réclamer la tête de Sarin.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur