Vodafone: l’exercice est conforme aux attentes

Cloud

Mais le géant britannique déçoit sur les perspectives

Le quatrième opérateur télécom mondial, Vodafone, boucle son exercice fiscal avec des résultats conformes aux attentes. Le groupe britannique a annoncé un bénéfice imposable avant ‘goodwill’ de 10,3 milliards de livres sterling contre 10 milliards de livres un an plus tôt.

Mais l’opérateur précise qu’il accuse une “perte nette” de 7,5 milliards de livres sur l’exercice, contre une perte de 9 milliards sur l’exercice précédent. Le chiffre d’affaires atteint 34,1 milliards de livres, soit une hausse de 4% par rapport aux 32,7 milliards de livres publiés un an plus tôt. Le groupe, dont la base d’abonnés a augmenté de 16,3 millions à 154,8 millions sur la période, a annoncé qu’il verserait un dividende de 4,07 pence par action. Soit un bond de 100% par rapport à celui de l’an passé. L’opérateur de téléphonie a également confirmé le lancement d’un programme de rachat d’actions à hauteur de 4,5 milliards de livres sur l’exercice 2006, après une première vague d’acquisition de titres à hauteur de 4 milliards sur l’exercice écoulé. “Si les pressions de nos concurrents se font de plus en plus fortes, il reste évident que notre échelle et notre présence globales nous permettent de proposer des produits innovants aux clients et d’afficher des résultats supérieurs à la moyenne”, a souligné Arun Sarin, le directeur général du groupe. Les investisseurs sont néanmoins déçus par les perspectives fournies par Vodafone. Pour son exercice 2006, le groupe envisage une évolution stable, voire un repli de 1% d’une année sur l’autre de sa marge d’exploitation (Ebitda) dans la téléphonie mobile, notamment en raison d’une concurrence accrue. Quant au chiffre d’affaires dans la téléphonie mobile, il devrait afficher une croissance organique comprise entre 6% et 9% d’un exercice à l’autre. Difficultés au Japon

Vodafone K.K. a enregistré une baisse de 15,4% de son bénéfice annuel courant, imputable notamment à la faiblesse de la croissance du nombre de ses abonnés. La filiale nippone du groupe britannique a connu une année tumultueuse, avec une stagnation des ventes de téléphones de 3e génération, deux changements de direction et une hémorragie d’abonnés plus forte que pour n’importe quel autre opérateur japonais en un seul mois. Le bénéfice courant est ressorti à 153,37 milliards de yens (1,42 milliard de dollars) sur l’exercice à fin mars, contre 181,21 milliards de yens l’année précédente, tandis que son chiffre d’affaires a diminué sur la période de 11,2%. Vodafone espère toutefois redresser cette activité d’ici six à douze mois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur